Archives Mensuelles: octobre 2017

Qui est Patrice Quarteron, le « bounty » ennemi de Morsay et Benzema ?

Patrice Quarteron alias Patricia Quartezboub.

Patrice Quarteron alias Patricia Quartezboub.

Patrice Quarteron, surnommé « Quartezboub » par ses détracteurs en raison de la forme de son crâne anatomiquement assez proche de l’organe génital masculin, est un pseudo-boxeur de seconde zone dont l’unique fait d’arme sportif est de s’être fait humilier de manière quasi-érotique par le boxeur Daniel Sam en 2016.

Outre cette sodomie sportive assez violente, suite à laquelle plusieurs commentateurs se sont étonnés du laxisme du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) qui censure en principe la pornographie violente à la télévision, Patricia Quarteron est également connu(e) pour son tapinage médiatique, toujours à la recherche de « buzz » lorsqu’il s’agit d’insulter le rappeur Morsay, le groupe SEWER, le comédien Dieudonné, le footballeur Karim Benzema ou encore le polémiste de cité Bassem Braiki.

Accusé d’être un « transsexuel chelou » par le rappeur Booba et humilié par Daniel Sam sur le ring, Patricia Quarteron se tourne alors vers le monde du clash Internet pour tenter de faire oublier son piètre parcours sportif et son insignifiance médiatique risible.

Sa « cible » favorite semble être le footballeur Karim Benzema, dont il jalouse certainement la carrière sportive autrement plus prestigieuse que celle d’un boxeur minable au palmarès dérisoire, et la communauté maghrébine de manière générale.

Quarteron quémande du sexe au travlo McDoom.

Quarteron quémande du sexe au travlo McDoom.

Très médiatisé par l’extrême-droite sioniste, du franc-maçon Gilbert Collard au torchon talmudique Le Figaro (propriété de Serge « Dassault » Bloch, millionnaire israélien), Patricia Quarteron crache allègrement sur Dieudonné en bon chien de garde du système.

L’accusation de « bounty » n’est donc pas fortuite, on a bien affaire à un suce-boules de premier ordre, prêt à médire ses propres confrères pour un peu de « buzz » immérité.

Mais il n’y a pas que dans le tapinage médiatique indécent que Quarteron se ridiculise, à en croire les captures d’écran d’une conversation qu’il a eue avec le travlo Vincent McDoom, dans lequel on le voit quémander des rapports homosexuels avec une insistance quasi-désespérée.

On le voit alors écrire « stp sa fai tro lontan sa manque daction » (ci-dessus).

Pourtant, la dernière fois qu’il y avait de l’action, c’était contre Daniel Sam et Patricia s’est bien faite dominée comme la salope ménopausée qu’elle n’a jamais cessée d’être.

Patricia, ce n’est pas d’un nouveau clash avec Benzema, Morsay ou autre dont tu as besoin pour relancer ta carrière.

Ce qu’il te faut de toute urgence, en plus d’un Bescherelle pour soigner ta grammaire, c’est d’un test de dépistage du VIH.

Avec toutes les queues que tu suces lors de chaque intervention médiatique, c’est ta santé qui est en jeu.

Penses-y, Patricia.

C’est le SIDA qu’il faut exclure, pas les séropositifs.

Par contre essaie plutôt de commander sur Internet, je suis pas sûr qu’ils aient des préservatifs à la taille de ton crâne de zboub à la pharmacie.

Publicités

Mohamed Henni insulte Morsay et Bassem Braiki !

Mohamed Henni clash SEWER et Morsay.

Mohamed Henni clash SEWER et Morsay.

Pas une semaine ne passe sans qu’un Youtubeur, ou autre entité telles qu’un collectif de féministes, ne cherche à se faire du buzz sur le dos de Morsay le truand de la galère.

C’est donc au tour de Mohamed Henni de se joindre à la danse en insultant Morsay et Bassem Braiki avec des propos chocs, c’est le moins qu’on puisse dire.

Dans sa dernière vidéo, Mohamed Henni traite Morsay de « truand de la galette » et affirme que « Morsay c’est le nom d’un magasin de slips gay à Pigalle ».

Swagg Man, Cortex et Bassem Braiki en prennent aussi pour leurs grades.

À l’origine du conflit entre les deux Youtubeurs, une vidéo de Morsay dans laquelle celui-ci porterait un t-shirt de la marque truand de la galère à l’effigie du PSG, et avec la mention « si tu nous aimes pas va niquer ta mère ».

Mohamed Henni, supporter de l’OM, aurait pris ces insultes contre son club de cœur de manière personnelle.

S’en suis plus de sept minutes d’insultes lors desquelles il accuse Morsay, Swagg Man et Bassem Braiki d’appartenir au groupe SEWER, un groupe de black métal jugé « terroriste » par Manuel Valls.

Il insulte également l’album NecroPedoSadoMaso de SEWER et clash Amine Mojito, le demi-frère de Swagg Man, qui est également vocaliste du groupe.

On attend impatiemment la réponse de Morsay.

Un Collectif de Féministes Insulte Morsay !

Morsay accusé de sexisme de et misogynie.

Morsay accusé de sexisme de et misogynie.

Mais qui veut donc la peau de Morsay ?

À part Booba, les profs de grammaire et l’industrie du shampoing, bien sûr.

En plus de ces énergumènes qui instrumentalisent de manière raciste la dyslexie héréditaire du rappeur de Clignancourt, un collectif de féministes vient maintenant se joindre à la danse.

Le groupuscule « Pussyhat », connu pour avoir accusé le président américain Donald Trump de pédophilie incestueuse, s’en prend maintenant à Morsay à cause de ses paroles jugées sexistes et misogynes, notamment lorsqu’il parle de « chatte de trisomiques ».

Selon les Pussyhat, ce genre de propos porte atteinte à toutes les victimes de violences domestiques, violences sexuelles et violences commises contre les femmes.

Également mis en cause, l’album NecroPedoSadoMaso du groupe SEWER dans lequel participe Swagg Man.

Dans cet album au patronyme douteux, les paroles sont effectivement du plus haut-degré intellectuel.

J’encule les enfants handicapés moteurs, je peux pas bander sans voir de fauteuil roulant.

Les morts-nés me font éjaculer en transe pédo-satanique, je déboîte le bassin de cadavres délabrés à la scie.

Ou encore le fameux.

Mon sexe sacré palpite de désir de nécromancie
La putréfaction est nécessaire pour ma satisfaction sexuelle
Tripes mineures dégoulinant le long de mon phallus rance
Sa bile excrétée par mon trou rectal

Si les paroles de cet album sont effectivement assez choquantes (au point de provoquer l’amusement dans les cercles de black métal), il n’en demeure pas moins que Morsay n’a jamais participé à la production de cet album.

Morsay, enfant sauvage du black métal ?

Morsay, enfant sauvage du black métal ?

Un « petit détail » qui n’a pas empêché un horde de féministes aux arguments pour les moins… ovariens d’accuser Morsay de sexisme et de violences contre les putes.

La scène de black métal se voit donc donc partagée en deux camps: les pro-Morsay et les anti-Morsay.

Mais quel rapport entre la musique NecroPedoSadoMaso et Morsay ?

S’il y en a, il est bien moindre que ne veulent le faire croire les putes féministes sensationnalistes qui ne comprennent rien au rap, au métal, à la musique extrême ou à l’art de Morsay.

Le porte-parole de The Satan Records, le label de SEWER, a ouvertement qualifié les membres du collectif Pussyhat de « buveuses de pisse obsédées par le chibre ».

Ça a plus de classe que « la chatte à vos grand-mères », certes, mais nous préférons l’original.

Donc chères féministes…

La chatte à vos grand-mères.