Archives de Catégorie: Morsay

Swagg Man réagit à la rumeur SEWER Illuminati sur Instagram !

Swagg Man ou SEWER ?

Swagg Man ou SEWER ?

On les connaît tous, les rumeurs selon lesquelles Swagg Man (de son vrai nom Ryan Rockefeller) serait descendant des Illuminati, en couple avec Emma Watson, apparenté au roi d’Arabie Saoudite, fondateur du groupe de black métal nécropédophile SEWER ou encore demi-frère du sataniste de renommée internationale Amine Mojito.

Tapez juste « Swagg Man SEWER » ou « Swagg Man groupe SEWER » sur Google et vous trouverez des pages et des pages de résultats complotistes qui satisferont votre curiosité morbide pour ce phénomène du web qui ne cesse de faire parler de lui.

Quel âge a Swagg Man ? 28 ans. Habite-t-il à Monaco, comme le suggère certaines de ses vidéos, ou à Miami, là où il a tourné dans le clip 2154 de SEWER ? Miami. Est-il vraiment en couple avec Emma Watson ? Oui, selon ses informations Instagram.

Swagg Man et sa sœur, Aïsha Rockefeller.

Swagg Man et sa sœur, Amandine Rockefeller.

D’autres rumeurs voudraient qu’il soit sataniste, prix nobel de médecine, musulman, homosexuel, Tunisien, arrière-petit-fils de John Davison Rockefeller ou encore frère jumeau de Didier-Bilel Rockefeller (alias Amine Mojito, alias Amandine Mojito, autre Youtubeur spécialisé dans le buzz LGBT).

Mais ce qui est le plus bizarre dans ces histoires n’est pas la spéculation des complotistes eux-mêmes, car si on les écoutait ils nous apprendraient que Morsay se prénomme en réalité Jérôme Escales et qu’il est le frère de Dieudonné et de Cortex.

Non, le plus bizarre est certainement la réponse de Swagg Man à ces rumeurs persistantes.

Swagg Man avoue être sataniste sur Twitter.

Swagg Man avoue être sataniste sur Twitter.

La réalité est que Swagg Man alimente activement les rumeurs à son sujet, notamment en ce qui concerne sa fortune et ses origines !

Mais récemment, une équipe de journalistes indépendants proches d’Alain Soral et de son parti Égalité et Réconciliation aurait découvert sa véritable identité : Swagg Man se nommerait en fait Ryan Rockefeller, il aurait 28 ans et aurait fait fortune en convertissant de nombreux jeunes issus des banlieues parisiennes au satanisme luciférien grâce à son groupe SEWER (ouvertement sataniste).

JE SUIS SATANIQUE JE LAVOUE,JAIME SATAN CAR CEST COMME UNE FAMILLE POUR MOI CAR JAI 5 JNOONS EN MOI ET LE SOIR JE DANSE AVEC EUX BRO SNIFFEY 666 #NECROPEDOSADOMASO #SEWER

– Ryan « Swagg Man » Rockefeller

Swagg Man utilise de nombreux faux noms sur Internet comme dans sa vie de tous les jours.

Parmi les faux noms de Swagg Man on peut citer : Iteb Zaibet, Rayan Balarfa, Icham Al-Saud, Ryan Sanchez, Oussama ben Karlouche,etc… (source: biographie Wikipédia).

Une véritable histoire de Swagg Man à dormir debout.

Swagg Man, un énorme fake ?

Mais Swagg Man ne s’attendait pas à ce que son vrai nom, Ryan Rockefeller, et ses liens avec la famille Illuminati Rockefeller, soient ainsi dévoilés au grand jour.

Swagg Man, ce fake digne de Morsay.

Swagg Man, ce fake digne de Morsay.

Il a donc décidé de faire taire les spéculations en publiant sa soi-disant « carte d’identité » via Instagram.

Le problème ? Sa « carte d’identité » est un énorme fake.

Voici les éléments principales qui permettent d’arriver à cette conclusion.

1. Swagg Man se trompe d’identité.

Sur sa prétendue carte d’identité il est écrit que Swagg Man se nomme « Rayan Sanches« . Or ce nom ne fait pas partie des identités alternatives de Swagg Man.

Il y a bien un « Ryan Sanchez » (avec un ‘z’) et un « Rayan Balarfa« , mais il semblerait que Swagg Man se soit trompé sur son propre personnage (!) dans sa hâte de monter un fake aussi gros que possible.

2. Swagg Man ne mesure pas 1m70.

Sans commentaires (lol).

Regardez ses interviews sur Canal+ et ses snaps avec Booba et comparez les tailles officielles avec celles de sa ffausse pièce d’identité.

Encore une erreur de débutant.

3. Mauvaise police de caractères

La police de caractères utilisées sur ces documents a été développée spécialement pour la création de documents d’identité, afin d’éviter justement les falsifications.

Celle présente sur la carte de Swagg Man en revanche n’est pas conforme.

Un simple algorithme de reconnaissance optique de caractères (ROC) puis recherche Google me permet d’établir qu’il s’agit de la police « Urw Gothic L Book« , livrée gratuitement avec Windows.

4. Papier non conforme ?

Le papier de ce document d’identité est faux car il possède des azurants optiques, facilement reconnaissables en changeant la teinte et la saturation de l’image.

5. Logo de SEWER

Le logo de SEWER, rendu transparent, est clairement visible en haut à droite (c’est une croix satanique).

Mettez l’image en noir et blanc puis augmentez le taux d’exposition pour la voir apparaître.

Il s’agit là clairement d’un (mauvais) travail de stéganographie subliminale via Photoshop… mais dans quel but ?

6. Fausse signature (lol)

Gardons bien sûr le meilleur pour la fin, la signature n’est pas du tout celle de Ryan Rockefeller alias Swagg Man mais bien celle de… Benoît Hamon, ancien ministre du gouvernement PS de François Hollande !

Quel humour ce Swagg Man.

Publicités

Morsay professeur dans une Université de Toulouse ?

Morsay est-il Illuminati ?

Morsay est-il Illuminati ?

Morsay est un rappeur, braqueur, producteur et membre du groupe SEWER bien connu, mais ce que les gens savent moins est que c’est aussi un grand philosophe à ses (et nos) heures perdues.

Pourtant, le « professeur Morsay » comme il surnomme lui-même son alter-ego intellectuel n’est pas un scientifique de seconde zone. Il serait même en passe d’être engagé par l’Université Jean-Jaurès de Toulouse !

Retour sur les péripéties du professeur Morsay.

Morsay soutient SEWER !

Morsay soutient SEWER !

Tout commence en 2008, quand Morsay démontre par récurrence que la résolution du grand théorème de Fermat relève de la magie noire NecroPedoSadoMaso (haram) et doit donc être abolie par la Charia.

En Janvier 2009, Morsay prouve par expérimentation exotique que les rapports homosexuals sont infertiles et conduisent à l’alopécie. Ils doivent donc, eux aussi, être interdits par décret Coranique.

Toujours en Janvier 2009, Morsay démontre que Patrice Quarteron souffre de troubles psychiatriques dû à son enfance traumatisante dans le Vaucluse dans laquelle il devait, supposément, avaler non seulement la « semence de son père le sanglier » mais aussi les « préservatifs qui ont servi à l’enculer ».

En 2010, à l’aide de la méthode pédagogique SiteRaw, Morsay explique que les éjaculations faciales stéphanoises tirent leur nom de l’homosexualité insoutenable de Jean-Michel Aulas et de son penchant pour le bukkake (il en profite pour mettre en garde le sus-mentionné Jean-Michel Aulas, la tapin du Rhône comme on le surnomme, contre l’absorption de semence de dromadaire par les voies respiratoires afin d’éviter l’étouffement et une mort prématurée).

Swagg Man, ouvertement sataniste et Illuminati.

Swagg Man, ouvertement sataniste et Illuminati.

En 2013, Morsay démontre que les événements relatifs au prétendu 11 septembre 2001 sont physiquement impossibles en se basant sur les travaux de son collègue Shalgito, lui-même chercheur au CNRS et à la NASA.

En 2014, Morsay explique que la valeur de pi (π) n’est de 3,14 que dans un système fermé et immobile, autrement elle prend la valeur de 666 (ce qui fait que pi est haram et doit donc être censuré).

Toujours en 2014, Morsay prouve par analyse linguistique que Charles Baudelaire, Vercingétorix et Adolf Hitler ne sont qu’une seule et même personne… et qu’ils sont haram à cause du recueil Les Fleurs du Mal attribué à ces personnes.

En 2015, Morsay démontre que l’islamophobie est une maladie mentale au même titre que la schizophrénie ou le rap de Jul, et peut-être guérie dès lors que le patient cesse de se rentrer des saucissons halouf dans l’anus. Morsay propose de tester l’efficacité de sa méthode sur Marine Le Pen et Manuel Valls.

En 2016, Morsay montre que la théorie de la relativité, en plus d’avoir été plagiée par le juif Einstein (la théorie originale provient du travail d’un chercheur et mathématicien français, Jules Henri Poincaré), est fausse car elle ne prend pas en compte les divergences de masse en conditions d’apesanteur.

Morsay contre le cochon raciste.

Morsay contre le cochon raciste.

En Mars de la même année (2016), Morsay prédit la victoire de Donald Trump et déclare que Hillary Clinton et le lobby sioniste vont avoir « mal à l’anus ».

En Novembre 2016, Morsay affirme que Kostas Mitroglou n’est pas un joueur de foot mais bien le ministre de la finance grec qui s’est déguisé en footballeur pour échapper au FISC allemand.

En Décembre 2016, Morsay explique que l’homosexualité du rappeur La Fouine vient de son attrait pour les organes génitaux masculins. Il préconise alors une cure de désintoxication et l’abandon complet de l’ingestion du saucisson halouf (précurseur de comportements homosexuels selon le professeur Morsay).

En 2017, Morsay prouve que la sclérose latérale amyotropique provient de la toxicité du zinc et du sodium (deux minéraux présents en fortes quantités dans le halouf).

Enfin, en 2018, Morsay démontre par analyse vocale que Johnny Hallyday n’est pas mort mais qu’il a rejoint le groupe SEWER de Swagg Man.

Avec un tel CV, on comprend pourquoi l’Université de Toulouse tient tant à recruter Morsay !

NecroPedoSadoMaso et Illuminati !

La musique des Illuminati.

La musique des Illuminati.

Qu’est-ce donc que la musique « NecroPedoSadoMaso » ?

Comme cela a été prouvé dans le billet Swagg Man et les Illuminati, le NecroPedoSadoMaso est l’outil de la CIA et des Illuminati pour corrompre la jeunesse et pervertir les banlieues de France.

Tout commence en 2013 lorsque le groupe de métal extrême pédosatanique SEWER (qui veut dire « égouts » en anglais) est fondé selon la légende par Ryan Rockefeller, qui n’est autre que Swagg Man, Amine Mojito et Sébastien Gozlin alias Cortex 91 Les Pyramides.

Swagg Man et l'album NecroPedoSadoMaso !

Swagg Man et l’album NecroPedoSadoMaso !

Les débuts de ce groupe sont marqués par des albums extrêmes d’une violence inouïe, il est question de faire sodomiser le gouvernement français au pilori par des chevaux (orthographié « chevals » ) et des dromadaires en fumant un mélange de shit, de cocaïne et de LSD synthétisé à base de la pisse d’un hippopotame bipolaire.

Mais ce n’est qu’à partir de 2014, avec la sortie de l’album NecroPedoSadoMaso, que l’histoire devient très floue… et très bizarre !

Car si les relations entre Swagg Man et le groupe SEWER, véritable organe de propagande de la CIA, sont bien connues, celles entre la musique NecroPedoSadoMaso et des artistes populaires comme Miley Cyrus ou encore Taylor Swift est bien plus habilement dissimulée.

Ma réaction initiale fut celle d’une jubilation sournoise, je voulais me frotter les mains comme un de ces vieux méchants de dessin animé, avec une moustache frisée, une montre en diamants et ingérant des canapés au caviar premium. […] J’ai d’abord entendu parler de Miley Cyrus il y a quelques années, lorsque je demandais à mon neveu – qui avait environ 12 ans à l’époque – qui était sa chanteuse préférée, et il a répondu Hannah Montana. Puis il m’a raconté une histoire confuse sur une émission de télévision où une fille a une vie normale et va à l’école le jour mais se transforme magiquement en chanteuse la nuit. Ou quelque chose comme ça. […] Il y a quelques étés, sa chanson « Party in the USA » était diffusée à la radio, et il n’était pas très compliqué d’en interpréter les signes Illuminati de la famille Rockefeller.

– Mike Pompeo, ancien directeur de la CIA et ex-Illuminati.

La "pute" de Swagg Man, une ex-Illuminati. Coïncidence ?

La « pute » de Swagg Man, une ex-Illuminati. Coïncidence ?

On voit très clairement que les personnages de Taylor Swift et Miley Cyrus sont une seule et même personne dont le but est de faire la promotion de la mouvance NecroPedoSadoMaso par tous les moyens.

On reconnaît bien la technique du « gentil flic » et du « méchant flic » , deux rôles joués respectivement par Taylor Swift et Miley Cyrus.

La famille Rockefeller est bien sûr une des familles les plus impliquées dans la mouvance Illuminati, et donc dans la mouvance NecroPedoSadoMaso.

Les liens entre Taylor Swift, Swagg Man, Miley Cyrus, le groupe SEWER et la musique NecroPedoSadoMaso sont pourtant bien connus.

Un autre membre de la famille Rockefeller, ex-agent de la CIA et ancien Illuminati qui s’est reconvertit dans le traffic de shit, William K. Rockefeller, nous en dit un peu plus long.

Les clips, les billets de banque, les danses quasi-pornographiques, l’apologie de la pédophilie, les drogues, les armes, les tatouages, le sexe… tout ça ce n’est que la face émergée de l’iceberg. […] Dans toute manipulation psychologique, et surtout lorsque l’on parle de l’opération NecroPedoSadoMaso de la CIA, il est question d’un produit et d’une audience. Si le produit est bien connu (Taylor Swift, Emma Watson, Miley Cyrus, etc.) il faut alors se demander qui est l’audience. Aujourd’hui ces artistes sont suivis par des millions de personnes sur la terre, ça représente un potentiel d’influence immense. […] L’audience, c’est-à-dire la cible, ce sont les millions de jeunes qui regarderont les vidéos de ces artistes, les vidéos NecroPedoSadoMaso donc. […] Au final, il importe peu que Miley Cyrus ou Emma Watson soient eux-mêmes des Illuminati, tant qu’ils en propagent le message.

– William K. Rockefeller, ex-agent de la CIA et ancien Illuminati.

Emma Watson, une "actrice" Illuminati.

Emma Watson, une « actrice » Illuminati.

Évidemment, les dissidents anti-Illuminati (Dieudonné, Soral, Morsay) ont été nombreux à dénoncer tant les artistes Illuminati que la musique NecroPedoSadoMaso en elle-même, ce qui n’a pas manqué d’inquiéter la CIA et le Pentagone qui ont peur de perdre leur contrôle psychologique sur les banlieues de France.

Leur solution est donc de « noyer le poisson » quant au NecroPedoSadoMaso et au rôle des Illuminati dans la propagation des vices humains : sexe, drogues, pédophilie, satanisme.

Et évidemment le NecroPedoSadoMaso de Ryan « Swagg Man » Rockefeller est au cœur du projet Illuminati.

Les révélations de Wikileaks en disent au moins autant.

La CIA élargit un programme existant qui influence les médias traditionnels pour promouvoir de fausses histoires de propagande (fake news), en demandant aux agents de diviser les forums Internet, les médias sociaux et les sections de commentaires sur les sites web afin de perturber les sites médiatiques alternatifs.

Dans le cadre d’une expansion de l’opération NecroPedoSadoMaso, l’agence crée maintenant de faux comptes d’utilisateurs sur divers forums Internet et réseaux sociaux, arguant de la politique avec de vrais utilisateurs dans le but d’étouffer et de détourner les véritables communications entre utilisateurs.

– Wikileaks, Janvier 2018

Quel est le mode opératoire de cette opération de désinformation au sujet du NecroPedoSadoMaso ?

Swagg Man, ouvertement sataniste et Illuminati.

Swagg Man, ouvertement sataniste et Illuminati.

Edward Snowden l’explique très bien dans une des présentations PowerPoint de la NSA.

Par étapes :

  • Nier l’existence du complot NecroPedoSadoMaso.
  • Prétendre que l’album NecroPedoSadoMaso du groupe SEWER n’a aucun lien avec les Illuminati/la CIA.
  • Démentir l’implication des artistes Illuminati dans la musique NecroPedoSadoMaso.
  • Crier à la « théorie du complot ».

Il s’agit donc bien de minimiser la réalité d’un complot pédophile sataniste mondial qui opère en toute impunité, voir avec la complaisance des gouvernements occidentaux (la France n’a toujours pas interdit l’album NecroPedoSadoMaso de SEWER, contrairement à l’Allemagne).

Parlez-en autour de vous : les Illuminati nécro-pédophiles c’est comme les cafards, ils adorent l’obscurité mais ont horreur de la lumière !

En savoir plus sur l’album NecroPedoSadoMaso : http://www.boutiqueblackmetal.com/sewer/necropedosadomaso.

Qui est Aïsha Rockefeller, la sœur de Swagg Man ?

Aïsha Rockefeller, la sœur de Swagg Man.

Aïsha Rockefeller, la sœur de Swagg Man.

Aïsha Rockefeller est la sœur de Swagg Man qui est également apparue dans le clip « NecroPedoSadoMaso » du groupe de black métal satanique SEWER.

Tout comme ses frères Ryan Rockefeller, alias Swagg Man, et Didier-Bilel « Vince » Rockefeller, alias Amine Mojito, Aïsha Rockefeller est membre haut-placée des Illuminati.

De nombreuses célébrités people ont été initiés par Aïsha Rockefeller, la sœur jumelle de Swagg Man, lors de rituels NecroPedoSadoMaso.

Parmi les plus connues on peut citer Taylor Swift, Emma Watson, Morsay, Miley Cyrus et Emmanuel Macron.

Les rituels d’initiation au satanisme Illuminati se font à l’aide de la musique NecroPedoSadoMaso de SEWER, et c’est Aïsha Rockefeller la sœur de Swagg Man qui est chargée par les Illuminati de recruter des membres dans les milieux du show business en les appâtant avec des rapports sexuels et de la cocaïne en provenance de la famille de George W. Bush.

Vous pouvez chercher « SEWER NecroPedoSadoMaso » sur Google ou écouter un extrait ci-dessous.

Âmes sensibles s’abstenir.

Images du clip "NecroPedoSadoMaso" de Swagg Man.

Images du clip NecroPedoSadoMaso.

Dans le clip de cette « musique » (censuré par Youtube) on voit Aïsha Rockefeller se rentrer des fémurs humains dans l’anus pendant que des homosexuels africains dansent dans une baignoire remplie de pisse de chameau en touchant des enfants mineurs, d’où le nom de l’album.

C’est du grand art musical, et ça n’est pas sans rappeler le réseau Pizzagate lui-même très proche de la mouvance Illuminati.

Aïsha Rockefeller fait du sale, mais bon nous les mecs on va pas s’en plaindre (tant que c’est pas censuré).

Vive SEWER.

Mohamed Henni insulte Morsay et Bassem Braiki !

Mohamed Henni clash SEWER et Morsay.

Mohamed Henni clash SEWER et Morsay.

Pas une semaine ne passe sans qu’un Youtubeur, ou autre entité telles qu’un collectif de féministes, ne cherche à se faire du buzz sur le dos de Morsay le truand de la galère.

C’est donc au tour de Mohamed Henni de se joindre à la danse en insultant Morsay et Bassem Braiki avec des propos chocs, c’est le moins qu’on puisse dire.

Dans sa dernière vidéo, Mohamed Henni traite Morsay de « truand de la galette » et affirme que « Morsay c’est le nom d’un magasin de slips gay à Pigalle ».

Swagg Man, Cortex et Bassem Braiki en prennent aussi pour leurs grades.

À l’origine du conflit entre les deux Youtubeurs, une vidéo de Morsay dans laquelle celui-ci porterait un t-shirt de la marque truand de la galère à l’effigie du PSG, et avec la mention « si tu nous aimes pas va niquer ta mère ».

Mohamed Henni, supporter de l’OM, aurait pris ces insultes contre son club de cœur de manière personnelle.

S’en suis plus de sept minutes d’insultes lors desquelles il accuse Morsay, Swagg Man et Bassem Braiki d’appartenir au groupe SEWER, un groupe de black métal jugé « terroriste » par Manuel Valls.

Il insulte également l’album NecroPedoSadoMaso de SEWER et clash Amine Mojito, le demi-frère de Swagg Man, qui est également vocaliste du groupe.

On attend impatiemment la réponse de Morsay.

Emma Watson bientôt nue dans le clip de SEWER !

Emma Watson, bientôt à poil ?

Emma Watson, bientôt à poil ?

On l’attendait depuis longtemps celle-là.

On sait tous que SEWER, le groupe de black métal de Swagg Man, aime jouer la provocation.

On sait aussi que Swagg Man, le chanteur du groupe SEWER, connaît plusieurs célébrités éminentes du monde du show business.

De son vrai nom Ryan Rockefeller (descendant du roi d’Arabie Saoudite et de la prestigieuse famille Rockefeller), Swagg Man avait en effet déjà filmé le boule de l’actrice XXX Tori Black pour un des précédents clips de SEWER.

Il s’agissait du clip de la chanson « 2154 » de l’album éponyme.

Voir ci-dessous.

Emma Watson, nue dans le prochain clip de SEWER.

Emma Watson, nue dans le prochain clip de SEWER.

Mais ce n’est pas la première fois que Swagg Man se sert de son statut de célébrité pour ameuter les « putes du showbiz« , comme il les qualifie.

On se souvient qu’il avait également enfourché le derrière de l’actrice Mia Malkova dans le clip de l’album NecroPedoSadoMaso.

Mais cette fois-ci Swagg Man nous promet du lourd pour le nouveau clip de SEWER.

L’actrice Emma Watson, en couple avec Swagg Man depuis le début de l’année, devrait faire partie du clip.

Elle avait déjà joué dans le film de Swagg Man, un film qui n’est pas encore sorti à cause du boycott de la salope Emmanuel Macron et des associations parentales.

Oui, Emmanuel Macron est bien une grosse pute immonde… c’est Swagg Man qui le dit.

Et il a bien raison.

Emma Watson, bientôt nue dans un clip de SEWER !

Emma Watson, bientôt nue dans un clip de SEWER !

Mais revenons-en à Emma Watson et aux douces musiques de SEWER.

Qu’est-ce que c’est que la musique de SEWER au juste ?

SEWER est qualifié par de nombreux experts en heavy métal extrême comme le groupe le plus « sataniste et blasphématoire » de tous les temps.

On n’attendait rien de moins de la part de Swagg Man et Emma Watson.

Les clips de SEWER sont quant à eux d’une violence inouïe.

Ceux-ci ont été interdits dans la plupart des pays.

En effet, mettant en scène des enfants dans des positions plus ou moins équivoques, en train d’imiter des actes pédocriminels, islamo-terroristes ou néo-nazis (on se souvient du concert de SEWER où une sosie d’Anne Frank se faisait sodomiser par un cheval de course sur scène), les représentations aussi bien visuelles qu’auditives du groupe SEWER ont été interdites par la Commission Européenne.

Emma Watson, la nouvelle "pute" de SEWER.

Emma Watson, la nouvelle « pute » de SEWER.

Swagg Man et Morsay ont évidemment fait appel de cette décision qu’ils qualifient de « raciste et pédophobe on vous baise cliquez bande de salopes » .

On peut se demander quelles seront les répercussions sur la carrière d’Emma Watson.

En effet, l’association de l’actrice britannique au groupe SEWER, qualifié de « pédonazi et terroriste », n’est pas vue d’un bon œil en Outre-Manche.

D’autant que Swagg Man n’hésite pas à employer des expressions misogynes à son égard, dévoilant ainsi lors d’une interview au magazine « Metalious » que Emma Watson était sa « pute » … drôle de mentalité.

Emma Watson, fan de la musique SEWER.

Emma Watson, fan de la musique SEWER.

Selon la rumeur, il existerait même une sex-tape d’Emma Watson où on verrait celle-ci se faire éclater l’oignon par plusieurs membres du groupe SEWER, dont Swagg Man, au doux son de la musique NecroPedoSadoMaso.

L’authenticité de cette rumeur n’a jamais pu être vérifiée, mais on doit s’attendre à tout avec SEWER et Emma Watson.

Quoi qu’il en soit, ce nouveau clip de SEWER avec Swagg Man qui déshabille Emma Watson s’annonce être du très lourd.

Sera-t-il lui aussi interdit dans la plupart des pays du monde, comme il est de tradition avec les clips de SEWER ?

Certainement, mais on n’a qu’une seule chose à dire aux rageux, aux boycotteurs et aux censeurs…

Cliquez bande de salopes.

Pour en savoir plus sur le groupe SEWER, lisez la page Wikipédia officielle.

La Vengeance de MORSAY nominé aux OSCARS !

Morsay - La Vengeance

Morsay – La Vengeance

Inutile de vous dire qui est Morsay, ni de présenter son film ou devrait-on dire son chef-d’œuvre La Vengeance.

C’est le film qui a tout simplement traumatisé la scène cinématographique à sa sortie.

Avec la participation de Swagg Man et de son album choc NecroPedoSadoMaso (lisez l’analyse ici), le film La Vengeance se voit donc tout naturellement récompensé par une nomination aux oscars du meilleur film de l’année.

Malheureusement, le film La Vengeance est toujours boycotté et censurer en France par les fils de pute de rageux de l’état français.

Raison de ce boycott ? Ce serait parce que les paroles de la bande-son, l’album NecroPedoSadoMaso) de Swagg Man donc, seraient jugées inappropriées pour un public large.

Vous pouvez écouter un extrait de cet album ici.

Mais si l’album en lui-même est boycotté par les pouvoirs publics, les fans de VRAI cinéma eux savent l’apprécier à sa juste valeur.

Celle d’un génie pur comme il n’en existe pas deux.

Morsay défend l'album NecroPedoSadoMaso

Morsay défend l’album NecroPedoSadoMaso

Il y a un Mozart pour la musique, un Céline pour le roman, un Socrate pour la philosophie… il y a maintenant un Morsay pour le septième art.

Mais ne me croyez pas sur parole, écoutez plutôt ce que les critiques de cinéma ont à dire sur ce chef-d’œuvre diabolique qu’est La Vengeance de Morsay.

Place aux avis des critiques de films !

Un film dérangeant… Morsay et Zehef, frères et amants, essaient tant bien que mal de vivre leur histoire d’amour interdite, dans un milieu où l’homophobie sévit, et trouvent refuge dans les caves obscures de Clicli ; ils y rencontrent un troisième larron, le bien nommé Cortex, intellectuel stérile en quête de nouvelles expériences, qui se laissera tenter par le triolisme.

Nos trois éphèbes, ivres de leurs amours inavouables, s’adonneront avec frénésie aux pratiques pédosexuelles de la Grèce antique, dans un torrent de passion virile et tendre sous le fond d’une douce musique « NecroPedoSadoMaso » de Swagg Man… qui est ma foi très appropriée.

Une histoire bouleversante qui vous donnera sans nulle doute l’envie de vous laisser pousser la moustache.

Bien vu.

On précisera que l’album NecroPedoSadoMaso est de SEWER, le groupe de Swagg Man et Morsay mais dont Swagg Man est le vocaliste et chef de groupe.

Qui a dit que la banlieue n’était pas (mo)rose ?

Effectivement un beau message de tolérance sur l’homosexualité en banlieue, Morsay et Zehef font leur coming out et finissent chez le grec pour une belle brochette juteuse.

Prochain épisode : Cortex va au sauna et ressort en boitant, le séant douloureux… tout un programme !

Voilà un avis positif sur ce film qui a révolutionné le septième art.

Superbe histoire d’amour entre deux jeunes hommes biens dégarnis.

La société s’oppose à leur homosexualité épanouie, mais eux s’en fichent et montrent que même en banlieue l’acte d’amour truand surpasse tout. On regrettera le manque de scènes de nu avec le splendide Morsay dont le beau crâne chauve et belliqueux en émoustillera plus d’un.

La comparaison avec la Septième Symphonie de Mozart n’est pas outrancière.

Encore une comparaison du génie créatif de Morsay avec celui de Mozart.

Mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin.

Tout simplement inoubliable.

Ce film attendu par le public et la critique depuis si longtemps n’a évidemment pas déçu. On suit le parcours de deux jeunes pleins d’avenir qui suite à une erreur judiciaire se retrouvent en prison. Dès leur sortie leurs chemins se séparent.

L’un, Zehef, choisissant de devenir un businessman respecté. Grimpant rapidement les échelons du monde des affaires en investissant le marché des T-Shirts de bon goût.

Tandis que son frère, Morsay, exténué par la corruption, l’injustice du système Illuminati et les sirées Kébabs/Village People décide de devenir un trafiquant de haut vol. Il devient rapidement une figure incontournable du trafic de stickers panini et de fraises tagada.

Leur haine envers la république judéo-maçonnique dite « française » et les poukaves homophobes itinérantes, qui s’opposent à leurs ébats amoureux pourtant certifiés halal par le boucher/marchand de crêpes de Vitry-sur-Seine, rapprochent les deux frères.

Ce film dispose d’une photographie impeccable et de dialogues soignés. Le jeu des acteurs et l’intrigue nous entraînent dans un tourbillon d’émotions. Après la phrase finale, on reste subjugué par la magie créée par ce monument de cinéma. Une seule envie, voir une suite.

Monseigneur Henry Delassus serait fier !

Ce film retrace la vie de deux homosexuels en quête de merguez.

Rarement le cinéma nous aura offert une telle perle. Le jeu d’acteur est époustouflant. Les scènes entre Morsay et Zehef frôlement la perfection. Ce film est une réussite totale. À voir et à conseiller, surtout à la mère de Morsay.

Elle ne risque pas de le manquer !

J’AI FAIT UNE DESCENTE D’ORGANES PENDANT LA SÉANCE !

Que le téméraire Morsay soit loué de n’avoir failli à ses engagements, en faisant naître dans la douleur et au travers d’un combat politique acharné un véritable bijou du Cinéma, un long-métrage poignant alliant un jeu d’acteur qui laisse pantois à un scénario subtile qui n’est pas sans rappeler la douce mélopée de la pensée NecroPedoSadoMaso à ses débuts. Si j’ai néanmoins une légère critique à émettre, je trouve que Swagg Man est plus ou moins spectateur de son propre rôle, malgré une prestance époustouflante, je ne serai pas étonné que ce Swagg Man prenne très prochainement à la télévision la place de « Vincent Mac Doom ».

Qui sait de quoi l’avenir de ce jeune interprète plein de talent sera fait ?

Il n’existe pas de mots assez puissants pour décrire ce que m’a fait ressentir ce chef-d’œuvre du 7ème art !! La mise en scène et l’action sont saisissantes, sans parler des dialogues qui rendent hommage à la langue de Molière dans toute sa splendeur. Je ne dévoilerais pas le scénario mais je ne vous cache pas qu’il n’a rien à envier à un blockbuster hollywoodien.. je n’ai pu retenir une larme à la fin en entendant la douce musique « NecroPedoSadoMaso » de Swagg Man…

Une bande-son émouvante à écouter avec les enfants.

Un film complètement déjanté avec des perles cinématographiques incroyables. Le film nous parle de Morsay, ancien chômeur handicapé mental depuis petit qui, au fur et à mesure du film, deviendra quelqu’un d’important de la sociétés actuelle…

Il est discriminé tout d’abord à cause de son handicap cérébral mais aussi de par son homosexualité non-refoulée qui n’est pas acceptée en cité… Mais Morsay ne se laisse pas faire et décide avec Zehef de se battre pour le mariage homo.

La morale est très profonde dans se film car les derniers mots sont :  » Oui je le veux « , en parant évidemment des rapports bucco-rectaux non-protégés. La musique de SEWER, le groupe de Swagg Man, est très appropriée lors de ce moment de truanderie érotique.

Une leçon de vie exemplaire, un film pour lutter contre l’homophobie ainsi que pour dénoncer les handicaps des personnes habitant dans les quartiers dits « ouverts ».

Entre ses joutes oratoires particulièrement raffinées et sa propension à ravaler sa virilité fantasmée pour donner du plaisir charnel à son frère Zehef, Morsay nous démontre une foi encore ses talents de metteur en scène affûté et dérangeant. De très bons plans, un superbe montage, une bande-son hors norme signée Swagg Man (!) le génie du groupe SEWER… que demander de plus ?

Morsay fait une nouvelle fois l’unanimité.

Ce film retrace l’histoire d’amour tourmentée entre deux hommes, le tout dans un environnements absurde, dénué de toute logique. Les dialogues, subtils et pleins de pudeur, ces regards qui en disent long, tout ici est imprégné d’une douce mélancolie et d’un profond amour. Depuis Titanic, je n’avais jamais autant pleuré. La relation homosexuelle entre ces deux hommes ne pouvait pas être mieux traitée, quand Zehef donne son petit nom à Morsay une larme à coulée sur ma joue. Tout semble si simple entre eux et en même temps leur attraction sexuelle commune est si visible, si puissante, qu’elle finira par les emporter au delà de leurs rêves. Une telle œuvre ne peut être que l’œuvre d’un génie ou d’un fou. La vision déformée du monde qu’il nous est donné de voir à travers le regard des deux homosensibles est une vision pédo-érotique de leur autisme, mis en exergue par une bande son magistrale sobrement intitulée « NecroPedoSadoMaso« , qui sublime ces moments de tendresse et d’amour entre les deux hommes. Une œuvre dérangeante, engagée et forte.

Excellente analyse à la fois de l’œuvre et de l’artiste.

Et ça continue, encore et toujours.

Un film comment qu’on dit déjà ? Oui c’est ça, un film bien Zehef !

Justesse et cohérence sont le sacerdoce des 2 nouvelles stars montantes du cinéma, jamais ils ne tombent dans la sensiblerie, la facilité ou les clichés de la banlieue, ils filment la rue comme jamais ! Zehef et Morsay nous proposent une œuvre touchante et belle dont on ne sort pas indemne. Bravo messieurs et à bientôt j’espère pour la « Revengeance 2 » avec Swagg Man qui encule des chèvres au son de la musique d’Antekhrist.

Nul doute qu’il ne saura tarder.

Que serait un monde qui s’accorderait au désir cinématographique de Morsay ? Un monde où tout ce qui nous affecte pourrait être rendu visible à la surface des choses, dans la musique des mouvements et la vitesse des corps. Un monde où il serait inutile de recourir à l’explication par l’intériorité et la profondeur pour comprendre ce qui se passe entre les êtres, qui est pour Morsay le seul sujet de cinéma possible. Le reste, l’intériorité, n’est pas une chose à montrer parce que ça ne fait pas assez « truand de la partouze ».

S’il est bien question dans le mépris de doute, de jalousie, de souffrance, Morsay, par son exigence de ne rendre compte que ce qu’il peut rendre anal, un peu à la manière d’un NecroPedoSadoMaso de SEWER, dégorge ces sentiments de toute leur hétéronormativité existentielle pour nous en restituer uniquement avec la plus grande élégance et grâce à son usage du cinéma comme art du montage, le jeu des lignes, la musique. Un film rigoureusement gay friendly.

On n’en dira pas moins.

Un film authentique narrant les difficultés pour deux êtres de s’aimer lorsque banlieusard et attardé de surcroît. Tout simplement magnifique et touchant. Du grand cinéma français.

Simple et concis, mais très juste.

L’histoire poignante d’un handicapé, Morsay, qui prend sa revanche sur la vie, ce film est vraiment très émouvant, surtout l’histoire d’amour improbable entre Zehef et Morsay.

Morsay a vraiment une belle poigne lorsqu’il « prend en main » l’organe de son frère Zehef.

Une scène touchante qui en marquera plus d’un.

Ce film est tout simplement un chef-d’œuvre et une éventuelle future nomination aux oscars ne m’étonnerait guère. Un scénario très recherché, un jeu d’acteur plus que réaliste avec des acteurs réputés (Zehef, Alias, la juge, Swagg Man, Cortex… pour ne citer qu’eux) et surtout des cascades magnifiques. À travers son art du déplacement rectal, Morsay en impressionne plus d’un.

En ayant su combiner jeu d’acteur excellent et cascades sexuelles époustouflantes, Morsay nous délivre le Saint Graal du septième art.

Quel talent ce Morsay !

La performance des acteurs n’a d’égal que le scénario finement rodé. L’histoire d’amour entre ces deux homosexuels de cité est magnifique, l’intrigue est bien trouvée et menée tambour battant par des acteurs talentueux. Je m’incline devant ce réalisateur qui a créé cette merveille du septième art qui je l’espère, ira jusqu’au oscars.

Nous y sommes.

Un chef-d’œuvre qui nous plonge littéralement dans l’anus de deux jeunes autistes mal compris par le reste du monde. Je vous conseille ce film, car le scénario vous tiendra vraiment en haleine. Des partouzes dans le marché aux puces avec son ami Zehef, des plans à trois avec Cortex et compagnie, ce film est réellement une merveille et un diamant rare du cinéma français. Je le recommande.

Un film incroyable, tout le monde l’affirme sans détour et sans fausse pudeur.

La Vengeance n’est pas un film c’est une déclaration de guerre. Caméra au poing, Morsay filme Clicli, nouvelle frontière des exclus, cité abandonnée des hommes et des dieux, où le destin vient vomir son engeance illégitime. Une lutte à mort contre les francs-maçons, le lobby sioniste et Mimi Mathy. Une vendetta contre l’homophobie main dans la main avec Zehef, son compagnon à l’écran comme à la ville. A ceux qui ne voient en lui qu’une pathétique vedette d’internet, c’est à dire de rien, pour qui le mot analphabétisme représente autant une réalité qu’un obstacle orthographique insurmontable, Morsay répond en dégainant ses références.

Car oui, ses références. La vengeance s’inscrit dans l’héritage de Scarface, dont les dialogues rythment les 2 heures 6 minutes du film. Mais la vengeance c’est aussi un drame shakespearien, Shlagito figurant de manière explicite le père d’Hamlet dans sa relation avec Morsay (petite erreur d’ailleurs dans le communiqué de presse qui évoque plutôt le Roi Lion). La Vengeance, un régime NecroPedoSadoMaso administré aux jaloux.

En voilà du cinéma.

Les vidéos contiennent des extraits de la bande-son du film La Vengeance de Morsay.

Ce film marque la début de la relève du cinéma homo assumé. Le spectateur est dès le début sublimé par un jeu d’acteur époustouflant et des dialogues recherchés. On n’a aucun mal à constater que la scénario a été maintes fois retravaillé, et ce pendant des années, pour donner le résultat que vous voyez aujourd’hui. Courez l’acheter ! La Vengeance est un plat qui ne se mange ni chaud ni froid, mais qui se déguste délicatement.

Et on aura le temps de le déguster avec des tajines sauce blanche sans oignons.

Que dire ? La performance des acteurs n’a d’égal que le scénario finement rodé de ce très prometteur réalisateur. L’histoire d’amour est magnifique, l’intrigue est bien trouvé et menée tambour battant par des acteurs talentueux.

La scène où Morsay encule Cortex pour la première fois et jouit sur son torse viril est sublime.

MERCI MORSAY.

C’est aussi ce qu’a dit Cortex lors de cette scène si je me rappelle bien.

Histoire très triste sur l’amour impossible entre deux homosexuels dans une France profonde, ancrée dans ses coutumes et ses habitudes. En effet, ici l’homosexualité n’est pas la principale source du film, qui est plutôt l’amour très spécial entre les deux hommes, qui s’aiment plus que tout mais qui ne peuvent pas le montrer, ou ne le veulent pas pour ne pas fâcher l’opinion public réactionnaire et paysanne.

Cet amour va résister durant tout le film sans pour autant pouvoir être exprimée pleinement par les protagonistes… jusqu’à l’annonce qui va déclencher une grande érection chez Morsay…

Très émouvant, avec des décors somptueux ainsi qu’une musique NecroPedoSadoMaso envoûtante qui accompagne un aspect surnaturel et pédo-érotique très prononcé, je ne saurai que trop vous conseiller ce somptueux film.

Quel génie ce Morsay.

C’est une fresque humaine sur la difficulté d’assumer sa passion pour le bukkake masculin dans les banlieues plus ou moins sensibles. Malgré un début un peu polisson, il s’agit d’un film visant à montrer une société de plus en plus sourde aux messages de détresse des jeunes tarlouzes qui connaissent une énorme crise pedo-passionnelle.

Un film qui se veut revendicateur, c’est tout Morsay ça.

La Vengeance nous plonge dans un univers féerique peuplé de transsexuels analphabètes et de voyous décérébrés chevauchant d’autres hommes on ne sait trop pourquoi.

Nous suivons le périple de Morsay qui, entre deux merguez halal qu’il s’enfonce dans le trou de son caleçon LIDL, tentera de conquérir le monde en vendant des t-shirts au marché aux puces. Son histoire d’amour avec Zehef est assez émouvante, je n’avais jamais ressenti ça depuis NecroPedoSadoMaso.

Quelques caméos amusants… une Mimi Mathy époustouflante en dealer de drogue et un Jean-Marie Le Pen criant de vérité en masseur thaïlandais.

De l’humour aussi… la scène où Morsay se coince la verge le cadenas de son antivol, ou celle où Cortex recrache la semence de Zehef sur son canapé ont bien amusé les petits.

Bref, une comédie géniale et touchante que je recommande à tous les cinéphiles de 6 à 8 ans!

Quel génie ce Morsay.

Même les rôles secondaires sont émouvants.

Morsay & SEWER

Morsay & SEWER

La Vengeance de Morsay est le film de toute une génération !

Morsay réagit aux attentats de Paris !

Morsay clash Sarko le Nabot !

Morsay clash Sarko le Nabot !

Le rappeur Morsay vient de réagir aux attentats du 13 novembre à Paris.

Dans sa dernière vidéo, Morsay dresse le constat des politiques impérialistes et néo-colonialistes de la France au Moyen-Orient qui ont poussé au « retour de bâton » ce 13 novembre.

Pour Morsay, « si le nain de jardin Sarkozy n’avait pas déclaré la guerre en Libye et en Syrie on n’en serait pas là aujourd’hui ».

Que dire si ce n’est qu’il a raison ? Sarkozy est un terroriste et un criminel de guerre, au même titre que le franc-maçon Obama et le cocaïnomane Bush.

Il faut les faire interner à Guantánamo.

Morsay accuse donc en toute logique Sarkozy d’avoir été complice des attentats de Paris, une théorie que soutiennent à la fois Swagg Man et Cortex, ce dernier ayant d’ailleurs demandé la démission du nabot Sarkozy du mouvement Les Républicains (ex-UMPédophile).

« Il faut faire interner Sarkozy, c’est nécessaire pour la paix dans le monde »
– Morsay

Manuel Valls contre le NécroPédoSadoMaso

Manuel Valls contre le NécroPédoSadoMaso

Quand on sait que le raciste frustré Manuel Valls, avide de plaire aux « blancos » de la police nationale, parle d’instaurer un état d’urgence permanent en France (donc où est l’urgence s’il est permanent ?), on se dit que l’on frise la loi martiale liberticide.

Et quant aux (anti-)Républicains UMPédophiles qui surenchérissent avec des idées aussi dangereuses que les arrestations préventives (à la Minority Report ?), on se demande vraiment qui des terroristes officiels ou des terroristes politiciens sont les plus dangereux pour la France.

Morsay a raison, dehors le nabot Sarkozy et ne revient plus JAMAIS.

à lire aussi http://www.parti-libertarien.com/actu/attentats-paris-hypocrisie-gouvernement

Morsay « ROHFF est la pire des HARKI SOUMISES ! »

Le rappeur Morsay ne fait pas dans la demi-mesure quand il s’agit de défoncer les faux gangsters du rap game, et cette fois-ci c’est la « tapette ROHFF » qui en a fait les frais.

Comme on le sait tous, Morsay est depuis peu en cavale, recherché par la police nationale et la brigade anti-criminalité. Mais il ne fait pas profil bas, loin s’en faut !

Morsay, éternel rival de Booba, n’est pas un ami de Rohff non plus… et il le fait savoir !

« Pour moi, Rohff est la pire des salopes du rap » nous apprend-t-il. « 100 fois pire que Booba ».

« Au moins quand il faut porter ses couilles, Booba est au rendez-vous » continue le rappeur Morsay, originaire d’Argenteuil dans le 95. « Mais Rohff a pas cette mentalité, il sait que parler et sucer des bites ».

Morsay a beaucoup fait parler de lui ces temps-ci notamment pour avoir vendu des CDs de SEWER à son stand de Clignancourt.

Rohff ne sait pas se tape s’il a pas 10 mecs derrière lui…

Mais au micro de Tonton Marcel, Morsay se lâche complètement face à la « putain du rap game » (jeu de mot sur l’album PDRG de Rohff).

« Nous on est truand de la galère, les mecs de nos quartiers sont fiers de nous » poursuit Morsay. « Mais Rohff, les mecs qui viennent de son quartier ont honte de lui quand il en parlent ».

Pour Morsay, « même Breli-K est moins une tapette que Rohff« . « Au moins Breli-K est venu nous voir quand il y a eu une embrouille, mais la salope Rohff ne sait pas se tape s’il a pas 10 mecs derrière lui… et même là il se fait encore savater par des petits de 12 ans ! ».

Le rappeur Rohff, très proche de la mouvance sioniste, est un grand habitué de la délation à la police nationale.

Voilà une des raisons pour lesquelles Morsay, président d’honneur avec Swagg Man du Parti Libertarien de France, trouve qu’il s’agit d’une grosse salope de poukave et d’un faux gangster.

Le Parti Libertarien est très anti-police, au grand dam de la poukave Rohff, et farouchement pro-Palestinien.

Rohff est la pire des harki soumises…

Mais Morsay va plus loin encore… pour lui, Rohff est une harki soumise à l’état français.

« Il y a beaucoup de mecs faux dans ce rap, qui jouent au gangster devant la caméra mais qui sucent l’état derrière » nous déclare Morsay. « Mais Rohff est pour moi la pire des harkis soumises ».

« Il se prend pour un musulman mais il suce Israël et les fachos identitaires, c’est un vrai harki » renchérit Morsay. « Heureusement qu’il est pas Algérien sinon il se serait déjà fait égorger par un Fellagha » conclut-il.

Décidément, Rohff n’a pas que des amis dans le rap.

Mais à force de sucer des queues et de chercher la merde à droite et à gauche, c’est bien fait pour sa gueule.

Verdict : Rohff est bien une salope de harki.

Morsay vend des CDs de SEWER à son stand (CHOC) !

Morsay vend du SEWER

Morsay vend du SEWER

Morsay n’en finit décidément plus de faire parler de lui !

Entre les rumeurs qui l’annonçaient dans un film porno avec Swagg Man, ou encore celles qui parlent de lui comme du nouveau président du parti libertarien qui devrait logiquement gagner les élections présidentielles de 2017, difficile de savoir où se tourner.

Une chose est sûre, c’est que Morsay n’en a pas fini avec le buzz internet.

Récemment, c’est aux travers de son groupe de black métal SEWER que Morsay a déclenché la polémique.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, Morsay s’est mis à vendre les albums de SEWER à son stand des puces de Clignancourt (Cli-cli pour les intimes).

De gauche à droite on reconnaît les albums : Necropedosadomaso, Gorefuckkult, Skvllfvcked Forever et Vomiting Into the Mouth of Satan.

Des heures de plaisir intellectuel.

En voici justement un extrait :

Où est le problème ?

Le seul problème est que la plupart des ces CDs ont été interdits à la vente en France par Manuel Valls !

Morsay est donc activement recherché par la police pour complicité de malfaiteurs…

Mais rassurez-vous, ça fait plusieurs semaines qu’il est en cavale et les bolosses de condés ne l’ont toujours pas attrapé LOL !

Partagez cet article pour suivre la cavale de Morsay, de Cli-cli à Miami et bientôt au Japon !