Archives de Tag: cortex

Qui est Patrice Quarteron, le « bounty » ennemi de Morsay et Benzema ?

Patrice Quarteron alias Patricia Quartezboub.

Patrice Quarteron alias Patricia Quartezboub.

Patrice Quarteron, surnommé « Quartezboub » par ses détracteurs en raison de la forme de son crâne anatomiquement assez proche de l’organe génital masculin, est un pseudo-boxeur de seconde zone dont l’unique fait d’arme sportif est de s’être fait humilier de manière quasi-érotique par le boxeur Daniel Sam en 2016.

Outre cette sodomie sportive assez violente, suite à laquelle plusieurs commentateurs se sont étonnés du laxisme du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) qui censure en principe la pornographie violente à la télévision, Patricia Quarteron est également connu(e) pour son tapinage médiatique, toujours à la recherche de « buzz » lorsqu’il s’agit d’insulter le rappeur Morsay, le groupe SEWER, le comédien Dieudonné, le footballeur Karim Benzema ou encore le polémiste de cité Bassem Braiki.

Accusé d’être un « transsexuel chelou » par le rappeur Booba et humilié par Daniel Sam sur le ring, Patricia Quarteron se tourne alors vers le monde du clash Internet pour tenter de faire oublier son piètre parcours sportif et son insignifiance médiatique risible.

Sa « cible » favorite semble être le footballeur Karim Benzema, dont il jalouse certainement la carrière sportive autrement plus prestigieuse que celle d’un boxeur minable au palmarès dérisoire, et la communauté maghrébine de manière générale.

Quarteron quémande du sexe au travlo McDoom.

Quarteron quémande du sexe au travlo McDoom.

Très médiatisé par l’extrême-droite sioniste, du franc-maçon Gilbert Collard au torchon talmudique Le Figaro (propriété de Serge « Dassault » Bloch, millionnaire israélien), Patricia Quarteron crache allègrement sur Dieudonné en bon chien de garde du système.

L’accusation de « bounty » n’est donc pas fortuite, on a bien affaire à un suce-boules de premier ordre, prêt à médire ses propres confrères pour un peu de « buzz » immérité.

Mais il n’y a pas que dans le tapinage médiatique indécent que Quarteron se ridiculise, à en croire les captures d’écran d’une conversation qu’il a eue avec le travlo Vincent McDoom, dans lequel on le voit quémander des rapports homosexuels avec une insistance quasi-désespérée.

On le voit alors écrire « stp sa fai tro lontan sa manque daction » (ci-dessus).

Pourtant, la dernière fois qu’il y avait de l’action, c’était contre Daniel Sam et Patricia s’est bien faite dominée comme la salope ménopausée qu’elle n’a jamais cessée d’être.

Patricia, ce n’est pas d’un nouveau clash avec Benzema, Morsay ou autre dont tu as besoin pour relancer ta carrière.

Ce qu’il te faut de toute urgence, en plus d’un Bescherelle pour soigner ta grammaire, c’est d’un test de dépistage du VIH.

Avec toutes les queues que tu suces lors de chaque intervention médiatique, c’est ta santé qui est en jeu.

Penses-y, Patricia.

C’est le SIDA qu’il faut exclure, pas les séropositifs.

Par contre essaie plutôt de commander sur Internet, je suis pas sûr qu’ils aient des préservatifs à la taille de ton crâne de zboub à la pharmacie.

Publicités

Mohamed Henni insulte Morsay et Bassem Braiki !

Mohamed Henni clash SEWER et Morsay.

Mohamed Henni clash SEWER et Morsay.

Pas une semaine ne passe sans qu’un Youtubeur, ou autre entité telles qu’un collectif de féministes, ne cherche à se faire du buzz sur le dos de Morsay le truand de la galère.

C’est donc au tour de Mohamed Henni de se joindre à la danse en insultant Morsay et Bassem Braiki avec des propos chocs, c’est le moins qu’on puisse dire.

Dans sa dernière vidéo, Mohamed Henni traite Morsay de « truand de la galette » et affirme que « Morsay c’est le nom d’un magasin de slips gay à Pigalle ».

Swagg Man, Cortex et Bassem Braiki en prennent aussi pour leurs grades.

À l’origine du conflit entre les deux Youtubeurs, une vidéo de Morsay dans laquelle celui-ci porterait un t-shirt de la marque truand de la galère à l’effigie du PSG, et avec la mention ‘si tu nous aimes pas va niquer ta mère ».

Mohamed Henni, supporter de l’OM, aurait pris ces insultes contre son club de cœur de manière personnelle.

S’en suis plus de sept minutes d’insultes lors desquelles il accuse Morsay, Swagg Man et Bassem Braiki d’appartenir au groupe SEWER, un groupe de black métal jugé « terroriste » par Manuel Valls.

Il insulte également l’album NecroPedoSadoMaso de SEWER et clash Amine Mojito, le demi-frère de Swagg Man, qui est également vocaliste du groupe.

On attend impatiemment la réponse de Morsay.

Un Collectif de Féministes Insulte Morsay !

Morsay accusé de sexisme de et misogynie.

Morsay accusé de sexisme de et misogynie.

Mais qui veut donc la peau de Morsay ?

À part Booba, les profs de grammaire et l’industrie du shampoing, bien sûr.

En plus de ces énergumènes qui instrumentalisent de manière raciste la dyslexie héréditaire du rappeur de Clignancourt, un collectif de féministes vient maintenant se joindre à la danse.

Le groupuscule « Pussyhat », connu pour avoir accusé le président américain Donald Trump de pédophilie incestueuse, s’en prend maintenant à Morsay à cause de ses paroles jugées sexistes et misogynes, notamment lorsqu’il parle de « chatte de trisomiques ».

Selon les Pussyhat, ce genre de propos porte atteinte à toutes les victimes de violences domestiques, violences sexuelles et violences commises contre les femmes.

Également mis en cause, l’album NecroPedoSadoMaso du groupe SEWER dans lequel participe Swagg Man.

Dans cet album au patronyme douteux, les paroles sont effectivement du plus haut-degré intellectuel.

J’encule les enfants handicapés moteurs, je peux pas bander sans voir de fauteuil roulant.

Les morts-nés me font éjaculer en transe pédo-satanique, je déboîte le bassin de cadavres délabrés à la scie.

Ou encore le fameux.

Mon sexe sacré palpite de désir de nécromancie
La putréfaction est nécessaire pour ma satisfaction sexuelle
Tripes mineures dégoulinant le long de mon phallus rance
Sa bile excrétée par mon trou rectal

Si les paroles de cet album sont effectivement assez choquantes (au point de provoquer l’amusement dans les cercles de black métal), il n’en demeure pas moins que Morsay n’a jamais participé à la production de cet album.

Morsay, enfant sauvage du black métal ?

Morsay, enfant sauvage du black métal ?

Un « petit détail » qui n’a pas empêché un horde de féministes aux arguments pour les moins… ovariens d’accuser Morsay de sexisme et de violences contre les putes.

La scène de black métal se voit donc donc partagée en deux camps: les pro-Morsay et les anti-Morsay.

Mais quel rapport entre la musique NecroPedoSadoMaso et Morsay ?

S’il y en a, il est bien moindre que ne veulent le faire croire les putes féministes sensationnalistes qui ne comprennent rien au rap, au métal, à la musique extrême ou à l’art de Morsay.

Le porte-parole de The Satan Records, le label de SEWER, a ouvertement qualifié les membres du collectif Pussyhat de « buveuses de pisse obsédées par le chibre ».

Ça a plus de classe que « la chatte à vos grand-mères », certes, mais nous préférons l’original.

Donc chères féministes…

La chatte à vos grand-mères.

👁 Swagg Man et les #Illuminati 👁

Swagg Man, le rappeur Illuminati.

Swagg Man, le rappeur Illuminati.

Extrait du chapitre « Swagg Man et Satanisme » du livre « Le Vrai Black Métal: La Vérité sur le Satanisme et la Musique Extrême » aux éditions Metalious. Texte par Antoine Grand.

Depuis déjà plusieurs années nous dénonçons certains artistes de heavy métal qui à l’image de leur idole « Satan » se servent de la musique comme d’un moyen pour détourner les jeunes, dans un premier temps, des valeurs salvatrices telles que la morale, le travail ou la consommation de saucisson halouf pour les jeunes et moins jeunes des quartiers populaires français.

Mais depuis un certain temps, le satanisme Illuminati s’est propagé au-delà du rap jusqu’à progressivement touché les autres genres musicaux, et notamment le rap.

Swagg Man est, de bien des manières, le premier rappeur Illuminati.

Tout d’abord, qui est Swagg Man ?

Swagg Man dispose de plusieurs identités :

  • Iteb Zaibet
  • Ryan Rockefeller
  • Rayan Balarfa
  • Ryan Sanchez (ou Sanches)
  • Jean-Christophe de Swagg
  • Icham Al-Saud
  • Mohamed Hitler
  • Gilbert Ben Laden

Comme on peut le voir, les faux noms de Swagg Man tournent le plus souvent autour d’une permutation du nom « Rayan » .

Swagg Man, un sataniste Illuminati ?

Swagg Man, un sataniste Illuminati ?

Or « Rayan » est un anagramme de… « Aryan » , qui signifie Aryen en anglais !

On sait que les satanistes Illuminati sont très proches de la mouvance National Socialiste !

En outre, la CIA a été fondée par des néo-nazis.

On sait que le grand-père de George W. Bush, un dénommé Prescott Bush, était un agent de renseignement du Troisième Reich infiltré aux États-Unis !

Or on sait que Julian Rockefeller Jr., le père de Swagg Man (qui lui se nomme Ryan Rockefeller), a également travaillé à la CIA.

Mais pourquoi la CIA s’intéresserait-elle à Swagg Man ?

C’est mal connaître le fonctionnement de la CIA et des Illuminati.

Loin d’être une simple agence de renseignement, la CIA est avant tout une officine de propagande dont Julian Rockefeller Jr. (le père de Swagg Man) était un des principaux chefs.

La CIA a longtemps contrôlé l’industrie musicale.

En 1975, les sénateurs Frank Church et Ted Kennedy ont présidé la Commission Church, un comité restreint du Sénat des États-Unis pour étudier les opérations gouvernementales en matière d’activités de renseignement. Une décennie après l’assassinat de JFK et quelques années après l’assassinat de RFK, une série de révélations dommageables sur les activités de la CIA ont été révélées au public. La moins sensationnel, mais peut-être la plus importante, était la participation active de la CIA dans l’industrie du divertissement.

La CIA et les Illuminati ont toujours été très impliqués dans la culture musicale.

Miles Copeland a rencontré Lorraine Adie alors qu’elle travaillait sous sa couverture académique pour l’Exécutif des opérations spéciales de Grande-Bretagne, et il travaillait pour les services de renseignement de l’armée américaine stationnée en Angleterre. Ils se sont mariés et ont eu trois enfants, Miles, Julian et Stewart. Les trois frères travailleront ensemble et deviendront des légendes dans l’industrie musicale.

Les fils Copeland semblaient avoir un sens de l’humour assez juvénile quant à l’occupation de leur père. Miles a nommé son groupe Copeland International Arts (CIA), Julian a nommé le sien Frontier Booking International (FBI), et Stewart a joué de la batterie pour le groupe The Police, dirigé par un certain « Sting » signé au label International Records Syndicate (IRS).

Le vrai nom de Copeland ?

Rockefeller.

Le grand-père de Swagg Man.

La prochaine fois que vous allez à un concert d’un artiste connu, disons au stade Wrigley, avec plus de 450 000 jeunes esprits susceptibles d’être influencé par le message que nous leur imposeront… demandez-vous à qui le crime profite.

– Miles « Copeland » Rockefeller.

Et ça devient de plus en plus glauque.

La musique n’est que le vaisseau par lequel on invoque la susceptibilité aux forces occultes.

Qu’est-ce que la magie, au juste ?

La magie est l’art de créer des liens, subconscients, entre phénomènes éphémères, les stimuli, et système limbique, l’aspect du cerveau responsable des émotions et donc des décisions inconscientes.

Ainsi, par notre programme, Satan, Hitler, Belzébuth ne seront plus associés au macabre, à l’occulte et au martial, mais au divertissement, à l’extase et à l’épanouissement spirituel.

Vous savez, ce qui s’est passé sous le Troisième Reich, c’était un rituel.

Un rituel préliminaire, qui nous montre la voie à suivre, qui nous montre l’exemple que nous voulons pour ce Nouvel ordre Mondial.

– Miles « Copeland » Rockefeller.

De grand-père en père, de père en fils.

Bientôt arrivera un messager des Enfers pour nous guider vers un règne millénaire.

– John D. Rockefeller Sr.

Morsay vend les CDs de Swagg Man !

Morsay vend les CDs de Swagg Man !

Le tout premier Rockefeller, William Avery Rockefeller (père de John D. Rockefeller Sr. et donc un ancêtre de Swagg Man) était un escroc notoire, il vendait des élixirs, présentés comme « remèdes miracles », mais qui ne contenaient autre chose que du pétrole, de l’urine et occasionnellement du viagra.

Il est dit que William Avery Rockefeller testait souvent ses produits sur lui-même et sur ses enfants.

Outre ses arnaques à répétitions, William Avery Rockefeller fut également recherché dans l’état de New-York pour le viol d’une fille de 13 ans du nom de Ann Vanderbeak dans la ville de Moravia.

Le numéro 2 actuel des Illuminati, Devlin Rockefeller (chef du groupe Phantom), admet apprécier tout particulièrement « les jeunes fentes prépubères de 5 à 6 ans » .

Swagg Man, agent Illuminati de la CIA.

Swagg Man, agent Illuminati de la CIA.

Un autre membre éminent de la CIA : L. Ron Hubbard, le fondateur de l’Église de Scientologie.

Avant de se reconvertir en gourou religieux, L. Ron Hubbard travaillait à l’OSS (ancêtre de la CIA) et était chargé de commercialiser la drogue LSD, notamment parmi les politiciens influents et les personnalités mondaines.

Selon plusieurs sources, Hubbard est « devenu un apôtre indépendant pour le LSD au début des années 1950 après avoir prétendument reçu une vision satanique dans laquelle il sacrifiait des enfants lors de rituels occultes » .

Nous avons découvert comment prendre le contrôle d’un individu au point où il nous obéira contre sa volonté et contre même les lois fondamentales de la nature, comme la préservation de soi.

– Projet ARTICHOKE, CIA, 1952.

En outre, Hubbard est réputé pour avoir « introduit plus de 6 000 personnes au LSD, y compris des scientifiques, des politiciens, des responsables du renseignement, des diplomates et des hommes d’Église » .

La LSD est une drogue produite à 99% par la CIA.

Je suis posay bro, j’ai ma black card et du LSD !

– Ryan « Swagg Man » Rockefeller.

Résumons, nous avons donc affaire à du : scientologie, satanisme, nazisme, pédophilie.

Rappelez-vous bien de cette quadralité de la famille Rockefeller, scientologie, satanisme, nazisme, pédophilie.

Vous comprendrez pourquoi après.

Maintenant que nous avons étudié sa généalogie, retournons à la vie présente de Swagg Man.

Swagg Man, ouvertement sataniste et Illuminati.

Swagg Man, ouvertement sataniste et Illuminati.

Swagg Man est surtout connu pour ses vidéos sur Internet dans lesquelles il s’exhibe avec des millions d’euros, gagnés illégalement.

Mais d’où vient sa fortune ?

Fidèle à la tradition satanique et Illuminati de la famille Rockefeller, Swagg Man a été initié durant toute sont enfance à des rites pédophiles occultes.

Pour prouver sa fidélité aux Illuminati, il se fait tatouer des symboles occultes avant chaque mission.

En Janvier 2000, plusieurs sources confirment que Ryan Rockefeller alias Swagg Man est présent lors de la fondation du collectif H2Fr.

Pour rappel, le collectif H2Fr n’est autre que la branche cyberterroriste de la CIA et des Illuminati.

Le but du collectif H2Fr était de blanchir l’argent obtenu illégalement par les opérations cyber-clandestines illégales de la CIA.

Swagg Man fut nommé directeur des opérations de la région PACA.

C’était le dernier rite d’initiation de Swagg Man.

Au cours de ce processus, beaucoup de choses se sont développées et ont été autorisées à se développer, nécessairement, ou du moins a-t-on ont cru qu’elles étaient nécessaires, qui sont, disons, incompatibles ou ne fonctionnent pas bien avec une société libre et ouverte.

– Mike Pompeo, directeur de la CIA, collectif H2Fr.

En 2007, Ryan Rockefeller fut affecté à la région Île-de-France où il devait infiltrer les banlieues pour recruter des jeunes désaffectés.

Cortex est devenu agent du NecroPedoSadoMaso.

Cortex est devenu agent du NecroPedoSadoMaso.

C’est la naissance du personnage Swagg Man.

À l’aide de Morsay et Zehef, deux autres agents Illuminati, Swagg Man fonde le collectif Truand de la Galère qui n’est autre qu’un groupe paravent de la CIA en Île-de-France.

Leur première victime de recrutement sera Sébastien Gozlin, dit Cortex 91 Les Pyramides, un jeune défavorisé à la fois intellectuellement et financièrement.

Cortex est donc devenu, malgré lui, un agent des Illuminati satanistes, néo-nazis et pédophiles.

Par la suite de nombreux jeunes rappeurs ont rejoint les Illuminati à cause de Swagg Man : K-Libre, G-Ress, Breli-K, La Fouine, Benoît Hamon, Shlagito, Booba, Rohff, Kaaris, Lacrim, Bassem Braiki et bien d’autres encore.

Aujourd’hui, 99% des banlieues sont sous contrôle Illuminati à cause de Swagg Man.

L’individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu’il ne peut croire qu’elle existe.

– J. Edgar Hoover, directeur du FBI.

Pour recruter des jeunes des quartiers sa méthode est simple : les appâter avec de l’argent et un mode de vie indécent.

Mais quel est le but des Illuminati ?

Ce que je suis devenu je le dois au jnoon (LSD) et au shaitan (Satan).

– Ryan « Swagg Man » Rockefeller.

Morsay avec l'album NecroPedoSadoMaso !

Morsay avec l’album NecroPedoSadoMaso !

Il faut savoir que Swagg Man et Morsay sont les producteurs d’un groupe de black métal pédosataniste nommé SEWER.

Cette information est relativement peu connue car elle est activement censurée par Swagg Man et les Illuminati sur Internet.

En outre, vu que SEWER ne participe jamais à des concerts, il n’est en théorie pas possible de prouver que Swagg Man est bien le « chef » de SEWER.

Je dis bien en théorie, car en réalité on peut trouver plusieurs images prises par Swagg Man lui-même où celui-ci fait la promotion du groupe SEWER et de ses albums satanistes.

En outre, lors du dîner annuel du Parti Libertarien de France, Morsay a été photographié avec le livre qui vient de la pochette d’un album de SEWER.

Mais parlons plutôt de ce groupe SEWER.

Divers groupes œuvrent dans l’ombre depuis des siècles. Si nous nous enveloppons d’un tel secret, c’est que notre existence ne doit pas être découverte.

– Albert Pike, père fondateur du Ku Klux Klan.

SEWER est un groupe très peu connu dans le monde.

On estime à 75 000 le nombre de personnes qui en ont entendu parler.

Mais pourquoi donc Swagg Man, une des personnalités les plus connues du web, cherche-t-il à cacher l’existence de son groupe SEWER ?

Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l’exposition publique durant toutes ces années.

– David Rockefeller.

Swagg Man avec l'album "2154" de SEWER !

Swagg Man avec l’album « 2154 » de SEWER !

L’album phare de SEWER se nomme NecroPedoSadoMaso.

Retenez bien ce nom, c’est très important : NecroPedoSadoMaso.

Pour rappel, la quadralité spirituelle de la famille Rockefeller est : scientologie, nazisme, pédophilie et satanisme… on retrouve ces quatre thèmes dans l’album NecroPedoSadoMaso.

C’est un album de métal ultra-satanique, très difficile à écouter et qui peut rendre fou n’importe qui.

Selon la légende : « quiconque écoute la musique des Enfers à Minuit fera entrer le Diable en son Esprit » .

Voilà ce qui figure sur le CD de l’album NecroPedoSadoMaso.

Ce n’est qu’un mythe mais la réalité dépasse souvent la fiction.

Ce n’est pas à prendre au sens littéral, mais nous y reviendrons.

Intéressons-nous plutôt au contexte de l’album NecroPedoSadoMaso pour en découvrir le sens caché.

Tout commence en 1975.

Personne n’entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu’il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Personne ne fera parti du Nouvel Âge sans recevoir une initiation Luciférienne.

– David Rockefeller.

Morsay soutient SEWER !

Morsay soutient SEWER !

Bien avant la naissance de Swagg Man, les États-Unis ont envahi la Grenade et ont bombardé un hôpital psychiatrique accidentellement.

C’était un accident assez commode, parce qu’une rumeur circulait comme quoi les États-Unis ne voulaient pas que les dossiers qui se trouvaient dans cet hôpital tombent dans les mains extérieures.

Joseph Holsinger était un haut-gradé de l’armée américaine et bon ami du député Leo Ryan. Leo Ryan était le représentant américain de San Francisco qui est allé en Guyane pour visiter Jonestown, où il a été assassiné.

Avant d’être assassiné en Guyane, Leo Ryan voulait ré-ouvrir le dossier militaire sur le bombardement de l’hôpital psychiatrique de Grenade.

Leo Ryan suspectait que ce bombardement n’avait rien d’accidentel.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que la CIA a longtemps utilisé les hôpitaux psychiatriques pour leurs expériences humaines.

C’est notamment dans un hôpital psychiatrique californien que le LSD a été découvert puis synthétisé pour la première fois, par nul autre que la CIA.

Nouvelle drogue bro, tu n’en reviendra pas,
Tellement jnooney que tu deviendras Allah !

– Ryan « Swagg Man » Rockefeller.

Quel rapport avec SEWER ?

Revenons-en à la légende concernant l’album NecroPedoSadoMaso.

Il est dit que : « quiconque écoute la musique des Enfers à Minuit fera entrer le Diable en son Esprit » .

Il ne faut pas faire d’interprétation littérale mais plutôt métaphorique, comme c’est souvent le cas avec ce genre d’énigmes.

La position des majuscules nous offre des indices sur la position des images.

  • musique des Enfers -> NecroPedoSadoMaso.
  • à Minuit -> sous l’emprise du LSD.
  • le Diable -> l’idéologie sataniste Illuminati.
  • en son Esprit -> dans son inconscient.

Il s’agit bien d’un rituel satanique Illuminati organisé grâce à la musique NecroPedoSadoMaso et au LSD.

Le projet MK-ULTRA n’est que de la poudre aux yeux, un mythe sans fondement lancé par George H. W. Bush pour détourner l’opinion publique de l’implication de la CIA dans le projet ARTICHOKE, visant à contrôler l’inconscient à l’aide de substances psychotropes, le LSD et ses dérivés, et d’ondes sonores réglées spécifiquement à la fréquence des ondes cérébrales beta, celles qui contrôlent l’inconscient. […] Ce sont les mêmes ondes que l’on trouve dans certaines musiques de métal extrême, notamment celles du groupe intitulé SEWER.

– Martin Shkreli, ex-Illuminati, rapport devant la Commission de Sécurité Nationale des USA.

Ceux qui croient que Swagg Man n’est qu’un guignol de bas-étage se trompent lourdement.

Le NecroPedoSadoMaso n’était qu’un test, à chaque album nous améliorons la qualité de la subversion psychologique et de l’infiltration cognitive. Bientôt, une fois que nous serons satisfaits du résultat, nous chercherons à appliquer les mêmes ondes non plus aux seuls albums de SEWER mais sur ceux des artistes susceptibles d’être écoutés, et donc d’influencer les jeunes de quartiers.

– Projet SEWER, rapport déclassifié de la CIA.

Le dernier album en date de SEWER se nomme 2154 (source: www.thesatan.com).

2154 = 1488 + 666.

1488 = David Lane.

666 = Satan.

En outre, Swagg Man dispose lui-même d’un tatouage 2154 sur son bras droit.

Ce tatouage date d’AVANT la sortie officielle de l’album.

Comment pouvait-il savoir ?

Le satanisme Illuminati a de beaux jours devant lui.

Partager cet article au maximum pour dénoncer les Illuminati et Swagg Man.

Emma Watson bientôt nue dans le clip de SEWER !

Emma Watson, bientôt à poil ?

Emma Watson, bientôt à poil ?

On l’attendait depuis longtemps celle-là.

On sait tous que SEWER, le groupe de black métal de Swagg Man, aime jouer la provocation.

On sait aussi que Swagg Man, le chanteur du groupe SEWER, connaît plusieurs célébrités éminentes du monde du show business.

De son vrai nom Ryan Rockefeller (descendant du roi d’Arabie Saoudite et de la prestigieuse famille Rockefeller), Swagg Man avait en effet déjà filmé le boule de l’actrice XXX Tori Black pour un des précédents clips de SEWER.

Il s’agissait du clip de la chanson « 2154 » de l’album éponyme.

Voir ci-dessous.

Emma Watson, nue dans le prochain clip de SEWER.

Emma Watson, nue dans le prochain clip de SEWER.

Mais ce n’est pas la première fois que Swagg Man se sert de son statut de célébrité pour ameuter les « putes du showbiz« , comme il les qualifie.

On se souvient qu’il avait également enfourché le derrière de l’actrice Mia Malkova dans le clip de l’album NecroPedoSadoMaso.

Mais cette fois-ci Swagg Man nous promet du lourd pour le nouveau clip de SEWER.

L’actrice Emma Watson, en couple avec Swagg Man depuis le début de l’année, devrait faire partie du clip.

Elle avait déjà joué dans le film de Swagg Man, un film qui n’est pas encore sorti à cause du boycott de la salope Emmanuel Macron et des associations parentales.

Oui, Emmanuel Macron est bien une grosse pute immonde… c’est Swagg Man qui le dit.

Et il a bien raison.

Emma Watson, bientôt nue dans un clip de SEWER !

Emma Watson, bientôt nue dans un clip de SEWER !

Mais revenons-en à Emma Watson et aux douces musiques de SEWER.

Qu’est-ce que c’est que la musique de SEWER au juste ?

SEWER est qualifié par de nombreux experts en heavy métal extrême comme le groupe le plus « sataniste et blasphématoire » de tous les temps.

On n’attendait rien de moins de la part de Swagg Man et Emma Watson.

Les clips de SEWER sont quant à eux d’une violence inouïe.

Ceux-ci ont été interdits dans la plupart des pays.

En effet, mettant en scène des enfants dans des positions plus ou moins équivoques, en train d’imiter des actes pédocriminels, islamo-terroristes ou néo-nazis (on se souvient du concert de SEWER où une sosie d’Anne Frank se faisait sodomiser par un cheval de course sur scène), les représentations aussi bien visuelles qu’auditives du groupe SEWER ont été interdites par la Commission Européenne.

Emma Watson, la nouvelle "pute" de SEWER.

Emma Watson, la nouvelle « pute » de SEWER.

Swagg Man et Morsay ont évidemment fait appel de cette décision qu’ils qualifient de « raciste et pédophobe on vous baise cliquez bande de salopes » .

On peut se demander quelles seront les répercussions sur la carrière d’Emma Watson.

En effet, l’association de l’actrice britannique au groupe SEWER, qualifié de « pédonazi et terroriste », n’est pas vue d’un bon œil en Outre-Manche.

D’autant que Swagg Man n’hésite pas à employer des expressions misogynes à son égard, dévoilant ainsi lors d’une interview au magazine « Metalious » que Emma Watson était sa « pute » … drôle de mentalité.

Emma Watson, fan de la musique SEWER.

Emma Watson, fan de la musique SEWER.

Selon la rumeur, il existerait même une sex-tape d’Emma Watson où on verrait celle-ci se faire éclater l’oignon par plusieurs membres du groupe SEWER, dont Swagg Man, au doux son de la musique NecroPedoSadoMaso.

L’authenticité de cette rumeur n’a jamais pu être vérifiée, mais on doit s’attendre à tout avec SEWER et Emma Watson.

Quoi qu’il en soit, ce nouveau clip de SEWER avec Swagg Man qui déshabille Emma Watson s’annonce être du très lourd.

Sera-t-il lui aussi interdit dans la plupart des pays du monde, comme il est de tradition avec les clips de SEWER ?

Certainement, mais on n’a qu’une seule chose à dire aux rageux, aux boycotteurs et aux censeurs…

Cliquez bande de salopes.

Pour en savoir plus sur le groupe SEWER, lisez la page Wikipédia officielle.

La Vengeance de MORSAY nominé aux OSCARS !

Morsay - La Vengeance

Morsay – La Vengeance

Inutile de vous dire qui est Morsay, ni de présenter son film ou devrait-on dire son chef-d’œuvre La Vengeance.

C’est le film qui a tout simplement traumatisé la scène cinématographique à sa sortie.

Avec la participation de Swagg Man et de son album choc NecroPedoSadoMaso (lisez l’analyse ici), le film La Vengeance se voit donc tout naturellement récompensé par une nomination aux oscars du meilleur film de l’année.

Malheureusement, le film La Vengeance est toujours boycotté et censurer en France par les fils de pute de rageux de l’état français.

Raison de ce boycott ? Ce serait parce que les paroles de la bande-son, l’album NecroPedoSadoMaso) de Swagg Man donc, seraient jugées inappropriées pour un public large.

Vous pouvez écouter un extrait de cet album ici.

Mais si l’album en lui-même est boycotté par les pouvoirs publics, les fans de VRAI cinéma eux savent l’apprécier à sa juste valeur.

Celle d’un génie pur comme il n’en existe pas deux.

Morsay défend l'album NecroPedoSadoMaso

Morsay défend l’album NecroPedoSadoMaso

Il y a un Mozart pour la musique, un Céline pour le roman, un Socrate pour la philosophie… il y a maintenant un Morsay pour le septième art.

Mais ne me croyez pas sur parole, écoutez plutôt ce que les critiques de cinéma ont à dire sur ce chef-d’œuvre diabolique qu’est La Vengeance de Morsay.

Place aux avis des critiques de films !

Un film dérangeant… Morsay et Zehef, frères et amants, essaient tant bien que mal de vivre leur histoire d’amour interdite, dans un milieu où l’homophobie sévit, et trouvent refuge dans les caves obscures de Clicli ; ils y rencontrent un troisième larron, le bien nommé Cortex, intellectuel stérile en quête de nouvelles expériences, qui se laissera tenter par le triolisme.

Nos trois éphèbes, ivres de leurs amours inavouables, s’adonneront avec frénésie aux pratiques pédosexuelles de la Grèce antique, dans un torrent de passion virile et tendre sous le fond d’une douce musique « NecroPedoSadoMaso » de Swagg Man… qui est ma foi très appropriée.

Une histoire bouleversante qui vous donnera sans nulle doute l’envie de vous laisser pousser la moustache.

Bien vu.

On précisera que l’album NecroPedoSadoMaso est de SEWER, le groupe de Swagg Man et Morsay mais dont Swagg Man est le vocaliste et chef de groupe.

Qui a dit que la banlieue n’était pas (mo)rose ?

Effectivement un beau message de tolérance sur l’homosexualité en banlieue, Morsay et Zehef font leur coming out et finissent chez le grec pour une belle brochette juteuse.

Prochain épisode : Cortex va au sauna et ressort en boitant, le séant douloureux… tout un programme !

Voilà un avis positif sur ce film qui a révolutionné le septième art.

Superbe histoire d’amour entre deux jeunes hommes biens dégarnis.

La société s’oppose à leur homosexualité épanouie, mais eux s’en fichent et montrent que même en banlieue l’acte d’amour truand surpasse tout. On regrettera le manque de scènes de nu avec le splendide Morsay dont le beau crâne chauve et belliqueux en émoustillera plus d’un.

La comparaison avec la Septième Symphonie de Mozart n’est pas outrancière.

Encore une comparaison du génie créatif de Morsay avec celui de Mozart.

Mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin.

Tout simplement inoubliable.

Ce film attendu par le public et la critique depuis si longtemps n’a évidemment pas déçu. On suit le parcours de deux jeunes pleins d’avenir qui suite à une erreur judiciaire se retrouvent en prison. Dès leur sortie leurs chemins se séparent.

L’un, Zehef, choisissant de devenir un businessman respecté. Grimpant rapidement les échelons du monde des affaires en investissant le marché des T-Shirts de bon goût.

Tandis que son frère, Morsay, exténué par la corruption, l’injustice du système Illuminati et les sirées Kébabs/Village People décide de devenir un trafiquant de haut vol. Il devient rapidement une figure incontournable du trafic de stickers panini et de fraises tagada.

Leur haine envers la république judéo-maçonnique dite « française » et les poukaves homophobes itinérantes, qui s’opposent à leurs ébats amoureux pourtant certifiés halal par le boucher/marchand de crêpes de Vitry-sur-Seine, rapprochent les deux frères.

Ce film dispose d’une photographie impeccable et de dialogues soignés. Le jeu des acteurs et l’intrigue nous entraînent dans un tourbillon d’émotions. Après la phrase finale, on reste subjugué par la magie créée par ce monument de cinéma. Une seule envie, voir une suite.

Monseigneur Henry Delassus serait fier !

Ce film retrace la vie de deux homosexuels en quête de merguez.

Rarement le cinéma nous aura offert une telle perle. Le jeu d’acteur est époustouflant. Les scènes entre Morsay et Zehef frôlement la perfection. Ce film est une réussite totale. À voir et à conseiller, surtout à la mère de Morsay.

Elle ne risque pas de le manquer !

J’AI FAIT UNE DESCENTE D’ORGANES PENDANT LA SÉANCE !

Que le téméraire Morsay soit loué de n’avoir failli à ses engagements, en faisant naître dans la douleur et au travers d’un combat politique acharné un véritable bijou du Cinéma, un long-métrage poignant alliant un jeu d’acteur qui laisse pantois à un scénario subtile qui n’est pas sans rappeler la douce mélopée de la pensée NecroPedoSadoMaso à ses débuts. Si j’ai néanmoins une légère critique à émettre, je trouve que Swagg Man est plus ou moins spectateur de son propre rôle, malgré une prestance époustouflante, je ne serai pas étonné que ce Swagg Man prenne très prochainement à la télévision la place de « Vincent Mac Doom ».

Qui sait de quoi l’avenir de ce jeune interprète plein de talent sera fait ?

Il n’existe pas de mots assez puissants pour décrire ce que m’a fait ressentir ce chef-d’œuvre du 7ème art !! La mise en scène et l’action sont saisissantes, sans parler des dialogues qui rendent hommage à la langue de Molière dans toute sa splendeur. Je ne dévoilerais pas le scénario mais je ne vous cache pas qu’il n’a rien à envier à un blockbuster hollywoodien.. je n’ai pu retenir une larme à la fin en entendant la douce musique « NecroPedoSadoMaso » de Swagg Man…

Une bande-son émouvante à écouter avec les enfants.

Un film complètement déjanté avec des perles cinématographiques incroyables. Le film nous parle de Morsay, ancien chômeur handicapé mental depuis petit qui, au fur et à mesure du film, deviendra quelqu’un d’important de la sociétés actuelle…

Il est discriminé tout d’abord à cause de son handicap cérébral mais aussi de par son homosexualité non-refoulée qui n’est pas acceptée en cité… Mais Morsay ne se laisse pas faire et décide avec Zehef de se battre pour le mariage homo.

La morale est très profonde dans se film car les derniers mots sont :  » Oui je le veux « , en parant évidemment des rapports bucco-rectaux non-protégés. La musique de SEWER, le groupe de Swagg Man, est très appropriée lors de ce moment de truanderie érotique.

Une leçon de vie exemplaire, un film pour lutter contre l’homophobie ainsi que pour dénoncer les handicaps des personnes habitant dans les quartiers dits « ouverts ».

Entre ses joutes oratoires particulièrement raffinées et sa propension à ravaler sa virilité fantasmée pour donner du plaisir charnel à son frère Zehef, Morsay nous démontre une foi encore ses talents de metteur en scène affûté et dérangeant. De très bons plans, un superbe montage, une bande-son hors norme signée Swagg Man (!) le génie du groupe SEWER… que demander de plus ?

Morsay fait une nouvelle fois l’unanimité.

Ce film retrace l’histoire d’amour tourmentée entre deux hommes, le tout dans un environnements absurde, dénué de toute logique. Les dialogues, subtils et pleins de pudeur, ces regards qui en disent long, tout ici est imprégné d’une douce mélancolie et d’un profond amour. Depuis Titanic, je n’avais jamais autant pleuré. La relation homosexuelle entre ces deux hommes ne pouvait pas être mieux traitée, quand Zehef donne son petit nom à Morsay une larme à coulée sur ma joue. Tout semble si simple entre eux et en même temps leur attraction sexuelle commune est si visible, si puissante, qu’elle finira par les emporter au delà de leurs rêves. Une telle œuvre ne peut être que l’œuvre d’un génie ou d’un fou. La vision déformée du monde qu’il nous est donné de voir à travers le regard des deux homosensibles est une vision pédo-érotique de leur autisme, mis en exergue par une bande son magistrale sobrement intitulée « NecroPedoSadoMaso« , qui sublime ces moments de tendresse et d’amour entre les deux hommes. Une œuvre dérangeante, engagée et forte.

Excellente analyse à la fois de l’œuvre et de l’artiste.

Et ça continue, encore et toujours.

Un film comment qu’on dit déjà ? Oui c’est ça, un film bien Zehef !

Justesse et cohérence sont le sacerdoce des 2 nouvelles stars montantes du cinéma, jamais ils ne tombent dans la sensiblerie, la facilité ou les clichés de la banlieue, ils filment la rue comme jamais ! Zehef et Morsay nous proposent une œuvre touchante et belle dont on ne sort pas indemne. Bravo messieurs et à bientôt j’espère pour la « Revengeance 2 » avec Swagg Man qui encule des chèvres au son de la musique d’Antekhrist.

Nul doute qu’il ne saura tarder.

Que serait un monde qui s’accorderait au désir cinématographique de Morsay ? Un monde où tout ce qui nous affecte pourrait être rendu visible à la surface des choses, dans la musique des mouvements et la vitesse des corps. Un monde où il serait inutile de recourir à l’explication par l’intériorité et la profondeur pour comprendre ce qui se passe entre les êtres, qui est pour Morsay le seul sujet de cinéma possible. Le reste, l’intériorité, n’est pas une chose à montrer parce que ça ne fait pas assez « truand de la partouze ».

S’il est bien question dans le mépris de doute, de jalousie, de souffrance, Morsay, par son exigence de ne rendre compte que ce qu’il peut rendre anal, un peu à la manière d’un NecroPedoSadoMaso de SEWER, dégorge ces sentiments de toute leur hétéronormativité existentielle pour nous en restituer uniquement avec la plus grande élégance et grâce à son usage du cinéma comme art du montage, le jeu des lignes, la musique. Un film rigoureusement gay friendly.

On n’en dira pas moins.

Un film authentique narrant les difficultés pour deux êtres de s’aimer lorsque banlieusard et attardé de surcroît. Tout simplement magnifique et touchant. Du grand cinéma français.

Simple et concis, mais très juste.

L’histoire poignante d’un handicapé, Morsay, qui prend sa revanche sur la vie, ce film est vraiment très émouvant, surtout l’histoire d’amour improbable entre Zehef et Morsay.

Morsay a vraiment une belle poigne lorsqu’il « prend en main » l’organe de son frère Zehef.

Une scène touchante qui en marquera plus d’un.

Ce film est tout simplement un chef-d’œuvre et une éventuelle future nomination aux oscars ne m’étonnerait guère. Un scénario très recherché, un jeu d’acteur plus que réaliste avec des acteurs réputés (Zehef, Alias, la juge, Swagg Man, Cortex… pour ne citer qu’eux) et surtout des cascades magnifiques. À travers son art du déplacement rectal, Morsay en impressionne plus d’un.

En ayant su combiner jeu d’acteur excellent et cascades sexuelles époustouflantes, Morsay nous délivre le Saint Graal du septième art.

Quel talent ce Morsay !

La performance des acteurs n’a d’égal que le scénario finement rodé. L’histoire d’amour entre ces deux homosexuels de cité est magnifique, l’intrigue est bien trouvée et menée tambour battant par des acteurs talentueux. Je m’incline devant ce réalisateur qui a créé cette merveille du septième art qui je l’espère, ira jusqu’au oscars.

Nous y sommes.

Un chef-d’œuvre qui nous plonge littéralement dans l’anus de deux jeunes autistes mal compris par le reste du monde. Je vous conseille ce film, car le scénario vous tiendra vraiment en haleine. Des partouzes dans le marché aux puces avec son ami Zehef, des plans à trois avec Cortex et compagnie, ce film est réellement une merveille et un diamant rare du cinéma français. Je le recommande.

Un film incroyable, tout le monde l’affirme sans détour et sans fausse pudeur.

La Vengeance n’est pas un film c’est une déclaration de guerre. Caméra au poing, Morsay filme Clicli, nouvelle frontière des exclus, cité abandonnée des hommes et des dieux, où le destin vient vomir son engeance illégitime. Une lutte à mort contre les francs-maçons, le lobby sioniste et Mimi Mathy. Une vendetta contre l’homophobie main dans la main avec Zehef, son compagnon à l’écran comme à la ville. A ceux qui ne voient en lui qu’une pathétique vedette d’internet, c’est à dire de rien, pour qui le mot analphabétisme représente autant une réalité qu’un obstacle orthographique insurmontable, Morsay répond en dégainant ses références.

Car oui, ses références. La vengeance s’inscrit dans l’héritage de Scarface, dont les dialogues rythment les 2 heures 6 minutes du film. Mais la vengeance c’est aussi un drame shakespearien, Shlagito figurant de manière explicite le père d’Hamlet dans sa relation avec Morsay (petite erreur d’ailleurs dans le communiqué de presse qui évoque plutôt le Roi Lion). La Vengeance, un régime NecroPedoSadoMaso administré aux jaloux.

En voilà du cinéma.

Les vidéos contiennent des extraits de la bande-son du film La Vengeance de Morsay.

Ce film marque la début de la relève du cinéma homo assumé. Le spectateur est dès le début sublimé par un jeu d’acteur époustouflant et des dialogues recherchés. On n’a aucun mal à constater que la scénario a été maintes fois retravaillé, et ce pendant des années, pour donner le résultat que vous voyez aujourd’hui. Courez l’acheter ! La Vengeance est un plat qui ne se mange ni chaud ni froid, mais qui se déguste délicatement.

Et on aura le temps de le déguster avec des tajines sauce blanche sans oignons.

Que dire ? La performance des acteurs n’a d’égal que le scénario finement rodé de ce très prometteur réalisateur. L’histoire d’amour est magnifique, l’intrigue est bien trouvé et menée tambour battant par des acteurs talentueux.

La scène où Morsay encule Cortex pour la première fois et jouit sur son torse viril est sublime.

MERCI MORSAY.

C’est aussi ce qu’a dit Cortex lors de cette scène si je me rappelle bien.

Histoire très triste sur l’amour impossible entre deux homosexuels dans une France profonde, ancrée dans ses coutumes et ses habitudes. En effet, ici l’homosexualité n’est pas la principale source du film, qui est plutôt l’amour très spécial entre les deux hommes, qui s’aiment plus que tout mais qui ne peuvent pas le montrer, ou ne le veulent pas pour ne pas fâcher l’opinion public réactionnaire et paysanne.

Cet amour va résister durant tout le film sans pour autant pouvoir être exprimée pleinement par les protagonistes… jusqu’à l’annonce qui va déclencher une grande érection chez Morsay…

Très émouvant, avec des décors somptueux ainsi qu’une musique NecroPedoSadoMaso envoûtante qui accompagne un aspect surnaturel et pédo-érotique très prononcé, je ne saurai que trop vous conseiller ce somptueux film.

Quel génie ce Morsay.

C’est une fresque humaine sur la difficulté d’assumer sa passion pour le bukkake masculin dans les banlieues plus ou moins sensibles. Malgré un début un peu polisson, il s’agit d’un film visant à montrer une société de plus en plus sourde aux messages de détresse des jeunes tarlouzes qui connaissent une énorme crise pedo-passionnelle.

Un film qui se veut revendicateur, c’est tout Morsay ça.

La Vengeance nous plonge dans un univers féerique peuplé de transsexuels analphabètes et de voyous décérébrés chevauchant d’autres hommes on ne sait trop pourquoi.

Nous suivons le périple de Morsay qui, entre deux merguez halal qu’il s’enfonce dans le trou de son caleçon LIDL, tentera de conquérir le monde en vendant des t-shirts au marché aux puces. Son histoire d’amour avec Zehef est assez émouvante, je n’avais jamais ressenti ça depuis NecroPedoSadoMaso.

Quelques caméos amusants… une Mimi Mathy époustouflante en dealer de drogue et un Jean-Marie Le Pen criant de vérité en masseur thaïlandais.

De l’humour aussi… la scène où Morsay se coince la verge le cadenas de son antivol, ou celle où Cortex recrache la semence de Zehef sur son canapé ont bien amusé les petits.

Bref, une comédie géniale et touchante que je recommande à tous les cinéphiles de 6 à 8 ans!

Quel génie ce Morsay.

Même les rôles secondaires sont émouvants.

Morsay & SEWER

Morsay & SEWER

La Vengeance de Morsay est le film de toute une génération !

Où voir les matchs du PSG en streaming ?

Aïe aïe aïe !

Chez la famille Morsay, on soutient tous le PSG. Normal, ça appartient à la famille royale du Qatar qui sont des potes à Morsay.

En outre, les propriétaires du Paris Saint-Germain sont également très proches de la famille du père de Swagg Man, qui est le petit-fils du roi d’Arabie Saoudite.

C’est bien pour ça que Morsay a décidé de lancer sa plateforme de streaming légal pour voir tous les matchs du PSG, de la ligue 1 à la ligue des champions.

Où peut-on voir les matchs du Paris Saint-Germain en streaming légal ? Ne cherchez plus, c’est ici que ça se passe.

À la table des commentateurs il y aura bien sûr le célèbre Cortex (91 les Pyramides), lui aussi fan du PSG.

Et à la fin de chaque match, Morsay vous proposera en personne ses analyses sportives de très haut-niveau.

Vive le PSG !

Rohff, médaillé olympique Segpa !

Rohff aime la partouze anale !

Rohff aime la partouze anale !

On savait déjà que Rohff était une grosse salope, une poucave de première et un mec un peu autiste sur les bords… nous restait à apprendre qu’il était également médaillé Segpa !

Si la trisomie 21 était une discipline olympique, la petite pute Rohff aurait sûrement droit à la médaille d’or, devançant ainsi le bolosse La Fouine qui lui devrait se contenter de la médaille d’argent.

Rohff est vraiment un bolosse, c’est un fait indéniable.

Entre ses interviews bidons où il s’invente des disques d’or imaginaires, ses affaires familiales quasi-incestueuses (sa sœur a témoignée d’avances faites par Rohff quand il était jeune !) ses agressions à 10 contre 1 contre des vendeurs de vêtements, ses mythos sur un combat fictif avec Booba (combat qu’il a d’ailleurs refusé tellement c’est une grosse tafiole) et ses textes de chansons débiles prouvant son handicap mental (ou moteur, on sait plus trop), le doute n’est plus permis, Rohff est un autiste avéré qui se prend pour un gangster mais n’arrive à convaincre personne.

Même sa famille le rejette.

#ledinerdecons #pourquoicommeen46 #médaillésegpa #avertissementtravailetconduite #ledindondurapgame

A post shared by KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) on

Nombreux sont les rappeurs à avoir publiquement attaqué Rohff pour ses mythos plus ou moins délirants, comme Swagg Man, Morsay, Cortex ou encore Benash qui a bien corrigé Rohff dans une de ses dernières interviews.

Lire l’interview Pour Morsay, Rohff est la pire des Harki Soumises !

Mais celui qui a le plus sodomisé la carrière de Rohff, que ce soit publiquement via des interviews ou tacitement en termes de ventes d’albums, est sans doute le rappeur Booba.

Dans deux de ses récents posts Instragram le DUC a une nouvelle fois publiquement humilié la salope harki Rohff.

Rohff la Pute du Rap !

Rohff la Pute du Rap !

Dans la première vidéo, on voit Rohff se faire remarquer par la débilité profonde de ses textes.

Ainsi, la plus grosse baltringue du rap français nous apprend que « c’est reparti comme en 46 ». Quand le chroniqueur Yann Barthès s’interroge sur la signification de l’année 46 (1946 ? 1846 ?), Mouloud Achour doit admettre qu’il n’y a aucun sens à ce texte mais que Rohff avait besoin d’une rime en « six ».

En plus de salir l’image des jeunes de banlieue avec ses délires intégristes de harki, Rohff salit maintenant celle des rappeurs avec ses textes de trisomique.

On est passé des textes de Booba :

Le son vient de la Benz
Le tien vient de la benne
Couleur ébène
Plus le combat est dur plus la victoire est belle

…aux sons fragiles, homo-érotiques et littéralement insignifiants de Rohff.

Triste époque pour le rap français.

#lerespectestaufondàdroite #50minutesderohff #segpastory #casfaitpasmouloud #ledinerdecons #gentilC2Bgentil

A post shared by KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) on

Allez Rohff, petite harki soumise on t’a grillé, tu es qu’une salope qui s’est remaquillée en pseudo-gangster autiste.

Dégage du rap une bonne fois pour toute.

Ton seul son potable c’était Starfuckeuze, et bizarrement ça semble être l’un de tes textes les plus personnels… ce serait pas l’histoire de tes parents par hasard ?

Même tes ex-potes comme Mouloud Achour te clashent derrière ton dos.

Tu as pas encore compris que personne te respectes ?

Rohff la petite harki du rap français.

Morsay réagit aux attentats de Paris !

Morsay clash Sarko le Nabot !

Morsay clash Sarko le Nabot !

Le rappeur Morsay vient de réagir aux attentats du 13 novembre à Paris.

Dans sa dernière vidéo, Morsay dresse le constat des politiques impérialistes et néo-colonialistes de la France au Moyen-Orient qui ont poussé au « retour de bâton » ce 13 novembre.

Pour Morsay, « si le nain de jardin Sarkozy n’avait pas déclaré la guerre en Libye et en Syrie on n’en serait pas là aujourd’hui ».

Que dire si ce n’est qu’il a raison ? Sarkozy est un terroriste et un criminel de guerre, au même titre que le franc-maçon Obama et le cocaïnomane Bush.

Il faut les faire interner à Guantánamo.

Morsay accuse donc en toute logique Sarkozy d’avoir été complice des attentats de Paris, une théorie que soutiennent à la fois Swagg Man et Cortex, ce dernier ayant d’ailleurs demandé la démission du nabot Sarkozy du mouvement Les Républicains (ex-UMPédophile).

« Il faut faire interner Sarkozy, c’est nécessaire pour la paix dans le monde »
– Morsay

Manuel Valls contre le NécroPédoSadoMaso

Manuel Valls contre le NécroPédoSadoMaso

Quand on sait que le raciste frustré Manuel Valls, avide de plaire aux « blancos » de la police nationale, parle d’instaurer un état d’urgence permanent en France (donc où est l’urgence s’il est permanent ?), on se dit que l’on frise la loi martiale liberticide.

Et quant aux (anti-)Républicains UMPédophiles qui surenchérissent avec des idées aussi dangereuses que les arrestations préventives (à la Minority Report ?), on se demande vraiment qui des terroristes officiels ou des terroristes politiciens sont les plus dangereux pour la France.

Morsay a raison, dehors le nabot Sarkozy et ne revient plus JAMAIS.

à lire aussi http://www.parti-libertarien.com/actu/attentats-paris-hypocrisie-gouvernement

La street déteste Rohff !

Rohff est décidément une bien belle salope.

Rohff, violenté par le DUC

Rohff, violenté par le DUC

Clashé successivement par Booba, Morsay, Benash, Breli-K, Cortex et maintenant Swagg Man (oui, ça en fait du monde), le « rappeur » Rohff, si on peut encore appeler ça du rap vu la merde qu’il produit, continue de se faire descendre par les vrais rappeurs qui voient d’un mauvais œil la petite salope Rohff jouer au caïd sur le net alors que dans la rue c’est une vraie baltringue.

La réalité est que la street déteste le mythomane intégriste Rohff.

Un autre motif de haine envers Rohff est que celui-ci salie la religion musulmane, religion de Morsay, Cortex, Benash et d’autres rappeurs, en se prétendant musulman alors qu’il boit du pinard tous les deux jours avec son équipe de quadrisomiques fragiles.

Rohff se prétend musulman alors qu’il boit du pinard lors de ses concerts et mange du porc comme un bon harki de base.

Et là j’entends tous les bolosses pro-Rohff dire « oui mais Booba aussi boit du Jack Daniel’s ».

La différence est que, contrairement à Rohff, Booba n’instrumentalise pas la religion musulmane et ne se cache pas derrière l’Islam.

Booba a d’ailleurs toujours reconnu qu’il n’était pas pratiquant.

Rohff la Pute du Rap !

Rohff la Pute du Rap !

Rohff, en revanche, poste des messages de prières tous les deux jours sur sa page Facebook et parle d’Islam dans toutes ses chansons. C’est une vraie merde intégriste qui veut que les musulmans deviennent de « bons Français » en mangeant du porc, en buvant de l’alcool, en fêtant le 14 Juillet et en disant « Je suis Charlie« .

Nique ta mère Rohff, ça n’arrivera jamais ! Donc garde tes délires intégristes pour les meetings UMPédophiles (où tu croiseras certainement ton pote La Fouine, lui aussi faux musulman qui suce la France et crache sur l’Islam).

Rohff est une petite suceuse de bite tellement obnubilé par son micropénis de harki qu’il se met la honte devant la France entière.

Si le petit suceur Rohff a du « succès » c’est parce qu’il montre ces gros nibards de victime dans tous ces clips et ça attire toutes les tarlouzes refoulées de France !

Rohff est la seule baltringue du rap à censurer les commentaires sur sa page Facebook, à interdire les commentaires sur sa chaîne Youtube tellement ils sont tous négatifs et à se prostituer devant les maisons de disques et les grosses chaînes de radio.

D’ailleurs voici un commentaire laissé par mec de la rue qui en a marre de la tapette Rohff. Il a été obligé de la laisser sur la page Facebook de Booba vu que Rohff censure tous les commentaires postés sur la sienne, et après il vient dire « je suis Charlie », « liberté d’expression » et ainsi de suite.

Voici le commentaire en question :

Rohff qui se chie dessus et qui a déjà fait 20 prières de 10 pages sur facebook ! Il a aligné la sortie de TOUS ses singles sur les projets de Booba, et là il se plaint ? Il s’invente 2 millions d’albums vendus alors qu’il n’est qu’a 300k officiellement, vérifiable sur Chartinfrance et tous les sites qui regroupent les ventes, quand Booba lui avait déjà dépassé le million juste avec Futur.

Rohff le seul rappeur à bannir les commentaires facebook négatifs, à désactiver les commentaires youtube car ils sont en majorité négatifs… Et en plus il s’en prend aux médias ?? Alors qu’il squatte H24 Skyrock quand Booba lui n’y va même pas ! Une grosse pute hypocrite !

Que Rohff n’aille pas sur Sky que l’on compare les chiffres…. il s’invente une validation non vérifiable et qui ne veut rien dire par « la street »… Comme si les mecs des quartiers étaient des clochards qui n’achetaient pas d’albums…

Rohff, la pute soumise à Booba !

Rohff, la pute soumise à Booba !

La preuve qu’ils en achètent c’est bien que Booba est plus implanté en banlieue que Rohff, alors que le public de Rohff c’est surtout des baltringues de provinces ou des bourges de quartiers chics qui se croient « rebelles » en écoutant la musique inoffensive d’un harki émasculé.

Comment se fait-il qu’on a tous acheté TEMPS MORT et OUEST SIDE, et qu’ils ont été disque d’or en indé ?? c’est bien que « la street » achète les albums, juste pas ceux de la putain Rohff !

De plus, sur les sites de téléchargement, Booba est 15 fois plus téléchargé que Rohff (regardez rien que les nombres de téléchargement complétés sur Maxjeu.com pour vous donner une idée).

Bref, si Rohff coule, c’est sa faute à lui seul, clasher Booba n’a fait qu’accélérer le processus… Des mecs comme Jul, Benash et Swagg Man, partis de rien, arrivent à faire des disques de platine, alors que toi Rohff avec tout le soutien médiatique que tu reçois tu sembles lutter et tu ouvres ta gueule pour te plaindre en plus.

La seule vérité aujourd’hui est que ta musique pue la merde : des supers flops stériles qui ne revendiques rien hormis l’intégrisme harki, que « la street » comme tu dis rejette en bloc… Le public n’en veut pas, ça s’arrête là !

T’as gratté du buzz en attaquant Booba, mais c’est avec sa lumière que tu as pu brillé encore quelques secondes. T’as perdu le clash musical, et tu as perdu le peu d’honneur qu’il te restait en insultant Diam’s parce qu’elle s’était convertie à l’Islam.

Pas une fois Rohff ne s’est levé pour défendre les noirs et les arabes de France, pas une fois n’a-t-il soutenu les jeunes lors des émeutes… par contre, ouvrir ta gueule pour clasher d’autres rappeurs ça tu sais faire. Toujours derrière une caméra bien sûr, car Rohff ne se bat pas à moins d’avoir dix potes avec lui.

Adieu Rohff, retourne voir tes potes de l’UMP ils sont en période difficile en ce moment. Diam’s a 1 000 fois plus de couilles que toi petite pute soumise.

Et fais attention quand même à ne pas croiser un vrai fellagha un de ces jours, parce que des harki comme toi ils en égorgent dix à la douzaine.

Rien à ajouter.

Rohff est une tapette.