Archives de Tag: emma watson

Comment Morsay est devenu chauve ?

Morsay est-il Illuminati ?

La calvitie de Morsay, c’est grave !

Les gens se posent beaucoup de questions au sujet de la calvitie de Morsay… avant les gens se demandaient comment Swagg Man est devenu riche, mais ça c’était avant.

Aujourd’hui, ils se demandent qu’est-ce qui a bien pu provoquer la perte de cheveux du rappeur Morsay.

Il faut savoir que la calvitie de Morsay est tellement extrême et insoutenable qu’elle a donné naissance à son propre diagnostic médical… le « syndrome de Morsay ». Lisez l’article médical la perte de cheveux de Morsay.

Morsay contre le cochon raciste.

Morsay, comment il est devenu chauve ?

Vous pensez être atteint du syndrome de Morsay ? Les symptômes incluent la perte de cheveux et la boule à zéro tellement lisse qu’elle reflète les rayons cosmiques des astres solaires et les ondes électromagnétiques des satellites en orbitte autour de la Terre.

Mais comment Morsay a-t-il bien pu faire pour devenir aussi puissamment chauve ?

Le site de métal extrême Boutique Black Métal a avancé une théorie révolutionnaire.

On sait tous que Morsay joue, avec son compère Swagg Man et la « pute » Emma Watson, dans le groupe de « blackened gore métal » satanique SEWER.

Or, la production d’une musique aussi violente et nécrosatanique a forcément eu des conséquences psychosomatiques graves pour ceux qui l’ont produites : Morsay est devenu chauve, Swagg Man est devenu toxicomane et accro à l’héroïne – il s’injecte quotidiennement 10mg de « black tar » dans les veines du chibre – et la salope Emma Watson, qui était déjà une « pute » avant, est devenue lesbienne, anorexique et incontinente (elle se chie dessus pendant les tournages de films que personne n’ira jamais voir).

Bref, la musique de SEWER… c’est pas de la rigolade.

En voici justement un extrait qui cause, dit-on, des troubles du sommeil et un priapisme extrême et permanent.

Laissez-vous bercer par cette sodomie musicale qui vous rendra, on l’espère, vous aussi incontinent avant la fin du premier couplet.

Il n’est que justice que les consommateurs souffrent autant de cette merde que les producteurs, que les auditeurs en soient aussi enculés que les artistes.

Avec ça, vous aussi serez chauve comme Morsay.

Morsay parle de la Chatte à Emma Watson !

Emma Watson, violée à ses 14 ans par George W. Bush.

Emma Watson, violée à ses 14 ans par George W. Bush.

Dans « puterie » il y a « pute », et en ce qui concerne l’actrice Emma Watson et sa fascination pour les « gros zboubs de truands », Morsay n’y va pas de main morte.

Dans une interview donnée au site Metalious.com, le rappeur Morsay est revenu sur ces personnalités du « showbiz » qui aiment la grosse queue de DZ.

« Emma Watson est une pute raciste » nous apprend-t-il. « Toutes les putes racistes aiment la grosse queue d’immigré, elles veulent se faire punir » .

On rappellera que l’actrice Emma Watson avait déjà tourné dans un clip de Swagg Man, à l’occasion duquel elle avait selon les dires de Swagg Man eu des relations sexuelles multiples (gang bang) avec toute l’équipe Truand 2 la Galère.

L’actrice britannique Emma Watson avait déjà rencontré Swagg Man et l’équipe de Morsay lors du tournage du clip « NecroPedoSadoMaso » de SEWER.

Le groupe de black métal SEWER est bien connu pour ses textes misogynes et homophobes, et a déjà été interdit dans plusieurs pays pour avoir fait l’apologie du terrorisme et de l’islamopédophilie sataniste.

Et le moins que l’on puisse dire est que Morsay ne mâche pas ses mots quand il s’agit de relater ses expériences avec l’actrice Emma Watson.

Morsay soutient SEWER !

Morsay soutient SEWER !

« On était au moins 10-15 à la baiser » nous explique le rappeur Morsay. « Au début c’était tranquille mais après c’est devenu glauque, avec du sang, de la pisse, de la semence partout, à la fin on n’en voulait plus, on l’échangeait contre des Marlboro Light avec des bouts de shit dedans. Les blanches aiment trop la grosse bite de truand, ça devient grave » .

Emma Watson était visiblement insatisfaite de son rôle de pute à zguegue dans la série Harry Potter, il faut dire que se faire baiser par un roux n’a rien de très excitant, alors elle préfère se tourner vers le monde de la « street » incarné par Morsay, Cortex, Swagg Man et les membres du groupe Antekhrist.

L’actrice Emma Watson a bien essayé de rattraper son image en tapinant pour le féminisme devant les Nations Unis, mais le mal est fait… une fois que l’on admet prendre son pied à se faire ouvrir la chatte dans des gang bangs et bukkake avec Cortex, Morsay et toute la clique Truand 2 la Galère, il est assez difficile de prétendre à une image de « jeune fille chaste et modérée » .

La pute Emma Watson humiliée par Cortex et Morsay, à quand la sex tape dans un clip de SEWER ?

Swagg Man réagit à la rumeur SEWER Illuminati sur Instagram !

Swagg Man ou SEWER ?

Swagg Man ou SEWER ?

On les connaît tous, les rumeurs selon lesquelles Swagg Man (de son vrai nom Ryan Rockefeller) serait descendant des Illuminati, en couple avec Emma Watson, apparenté au roi d’Arabie Saoudite, fondateur du groupe de black métal nécropédophile SEWER ou encore demi-frère du sataniste de renommée internationale Amine Mojito.

Tapez juste « Swagg Man SEWER » ou « Swagg Man groupe SEWER » sur Google et vous trouverez des pages et des pages de résultats complotistes qui satisferont votre curiosité morbide pour ce phénomène du web qui ne cesse de faire parler de lui.

Quel âge a Swagg Man ? 28 ans. Habite-t-il à Monaco, comme le suggère certaines de ses vidéos, ou à Miami, là où il a tourné dans le clip 2154 de SEWER ? Miami. Est-il vraiment en couple avec Emma Watson ? Oui, selon ses informations Instagram.

Swagg Man et sa sœur, Aïsha Rockefeller.

Swagg Man et sa sœur, Amandine Rockefeller.

D’autres rumeurs voudraient qu’il soit sataniste, prix nobel de médecine, musulman, homosexuel, Tunisien, arrière-petit-fils de John Davison Rockefeller ou encore frère jumeau de Didier-Bilel Rockefeller (alias Amine Mojito, alias Amandine Mojito, autre Youtubeur spécialisé dans le buzz LGBT).

Mais ce qui est le plus bizarre dans ces histoires n’est pas la spéculation des complotistes eux-mêmes, car si on les écoutait ils nous apprendraient que Morsay se prénomme en réalité Jérôme Escales et qu’il est le frère de Dieudonné et de Cortex.

Non, le plus bizarre est certainement la réponse de Swagg Man à ces rumeurs persistantes.

Swagg Man avoue être sataniste sur Twitter.

Swagg Man avoue être sataniste sur Twitter.

La réalité est que Swagg Man alimente activement les rumeurs à son sujet, notamment en ce qui concerne sa fortune et ses origines !

Mais récemment, une équipe de journalistes indépendants proches d’Alain Soral et de son parti Égalité et Réconciliation aurait découvert sa véritable identité : Swagg Man se nommerait en fait Ryan Rockefeller, il aurait 28 ans et aurait fait fortune en convertissant de nombreux jeunes issus des banlieues parisiennes au satanisme luciférien grâce à son groupe SEWER (ouvertement sataniste).

JE SUIS SATANIQUE JE LAVOUE,JAIME SATAN CAR CEST COMME UNE FAMILLE POUR MOI CAR JAI 5 JNOONS EN MOI ET LE SOIR JE DANSE AVEC EUX BRO SNIFFEY 666 #NECROPEDOSADOMASO #SEWER

– Ryan « Swagg Man » Rockefeller

Swagg Man utilise de nombreux faux noms sur Internet comme dans sa vie de tous les jours.

Parmi les faux noms de Swagg Man on peut citer : Iteb Zaibet, Rayan Balarfa, Icham Al-Saud, Ryan Sanchez, Oussama ben Karlouche,etc… (source: biographie Wikipédia).

Une véritable histoire de Swagg Man à dormir debout.

Swagg Man, un énorme fake ?

Mais Swagg Man ne s’attendait pas à ce que son vrai nom, Ryan Rockefeller, et ses liens avec la famille Illuminati Rockefeller, soient ainsi dévoilés au grand jour.

Swagg Man, ce fake digne de Morsay.

Swagg Man, ce fake digne de Morsay.

Il a donc décidé de faire taire les spéculations en publiant sa soi-disant « carte d’identité » via Instagram.

Le problème ? Sa « carte d’identité » est un énorme fake.

Voici les éléments principales qui permettent d’arriver à cette conclusion.

1. Swagg Man se trompe d’identité.

Sur sa prétendue carte d’identité il est écrit que Swagg Man se nomme « Rayan Sanches« . Or ce nom ne fait pas partie des identités alternatives de Swagg Man.

Il y a bien un « Ryan Sanchez » (avec un ‘z’) et un « Rayan Balarfa« , mais il semblerait que Swagg Man se soit trompé sur son propre personnage (!) dans sa hâte de monter un fake aussi gros que possible.

2. Swagg Man ne mesure pas 1m70.

Sans commentaires (lol).

Regardez ses interviews sur Canal+ et ses snaps avec Booba et comparez les tailles officielles avec celles de sa ffausse pièce d’identité.

Encore une erreur de débutant.

3. Mauvaise police de caractères

La police de caractères utilisées sur ces documents a été développée spécialement pour la création de documents d’identité, afin d’éviter justement les falsifications.

Celle présente sur la carte de Swagg Man en revanche n’est pas conforme.

Un simple algorithme de reconnaissance optique de caractères (ROC) puis recherche Google me permet d’établir qu’il s’agit de la police « Urw Gothic L Book« , livrée gratuitement avec Windows.

4. Papier non conforme ?

Le papier de ce document d’identité est faux car il possède des azurants optiques, facilement reconnaissables en changeant la teinte et la saturation de l’image.

5. Logo de SEWER

Le logo de SEWER, rendu transparent, est clairement visible en haut à droite (c’est une croix satanique).

Mettez l’image en noir et blanc puis augmentez le taux d’exposition pour la voir apparaître.

Il s’agit là clairement d’un (mauvais) travail de stéganographie subliminale via Photoshop… mais dans quel but ?

6. Fausse signature (lol)

Gardons bien sûr le meilleur pour la fin, la signature n’est pas du tout celle de Ryan Rockefeller alias Swagg Man mais bien celle de… Benoît Hamon, ancien ministre du gouvernement PS de François Hollande !

Quel humour ce Swagg Man.

Morsay professeur dans une Université de Toulouse ?

Morsay est-il Illuminati ?

Morsay est-il Illuminati ?

Morsay est un rappeur, braqueur, producteur et membre du groupe SEWER bien connu, mais ce que les gens savent moins est que c’est aussi un grand philosophe à ses (et nos) heures perdues.

Pourtant, le « professeur Morsay » comme il surnomme lui-même son alter-ego intellectuel n’est pas un scientifique de seconde zone. Il serait même en passe d’être engagé par l’Université Jean-Jaurès de Toulouse !

Retour sur les péripéties du professeur Morsay.

Morsay soutient SEWER !

Morsay soutient SEWER !

Tout commence en 2008, quand Morsay démontre par récurrence que la résolution du grand théorème de Fermat relève de la magie noire NecroPedoSadoMaso (haram) et doit donc être abolie par la Charia.

En Janvier 2009, Morsay prouve par expérimentation exotique que les rapports homosexuals sont infertiles et conduisent à l’alopécie. Ils doivent donc, eux aussi, être interdits par décret Coranique.

Toujours en Janvier 2009, Morsay démontre que Patrice Quarteron souffre de troubles psychiatriques dû à son enfance traumatisante dans le Vaucluse dans laquelle il devait, supposément, avaler non seulement la « semence de son père le sanglier » mais aussi les « préservatifs qui ont servi à l’enculer ».

En 2010, à l’aide de la méthode pédagogique SiteRaw, Morsay explique que les éjaculations faciales stéphanoises tirent leur nom de l’homosexualité insoutenable de Jean-Michel Aulas et de son penchant pour le bukkake (il en profite pour mettre en garde le sus-mentionné Jean-Michel Aulas, la tapin du Rhône comme on le surnomme, contre l’absorption de semence de dromadaire par les voies respiratoires afin d’éviter l’étouffement et une mort prématurée).

Swagg Man, ouvertement sataniste et Illuminati.

Swagg Man, ouvertement sataniste et Illuminati.

En 2013, Morsay démontre que les événements relatifs au prétendu 11 septembre 2001 sont physiquement impossibles en se basant sur les travaux de son collègue Shalgito, lui-même chercheur au CNRS et à la NASA.

En 2014, Morsay explique que la valeur de pi (π) n’est de 3,14 que dans un système fermé et immobile, autrement elle prend la valeur de 666 (ce qui fait que pi est haram et doit donc être censuré).

Toujours en 2014, Morsay prouve par analyse linguistique que Charles Baudelaire, Vercingétorix et Adolf Hitler ne sont qu’une seule et même personne… et qu’ils sont haram à cause du recueil Les Fleurs du Mal attribué à ces personnes.

En 2015, Morsay démontre que l’islamophobie est une maladie mentale au même titre que la schizophrénie ou le rap de Jul, et peut-être guérie dès lors que le patient cesse de se rentrer des saucissons halouf dans l’anus. Morsay propose de tester l’efficacité de sa méthode sur Marine Le Pen et Manuel Valls.

En 2016, Morsay montre que la théorie de la relativité, en plus d’avoir été plagiée par le juif Einstein (la théorie originale provient du travail d’un chercheur et mathématicien français, Jules Henri Poincaré), est fausse car elle ne prend pas en compte les divergences de masse en conditions d’apesanteur.

Morsay contre le cochon raciste.

Morsay contre le cochon raciste.

En Mars de la même année (2016), Morsay prédit la victoire de Donald Trump et déclare que Hillary Clinton et le lobby sioniste vont avoir « mal à l’anus ».

En Novembre 2016, Morsay affirme que Kostas Mitroglou n’est pas un joueur de foot mais bien le ministre de la finance grec qui s’est déguisé en footballeur pour échapper au FISC allemand.

En Décembre 2016, Morsay explique que l’homosexualité du rappeur La Fouine vient de son attrait pour les organes génitaux masculins. Il préconise alors une cure de désintoxication et l’abandon complet de l’ingestion du saucisson halouf (précurseur de comportements homosexuels selon le professeur Morsay).

En 2017, Morsay prouve que la sclérose latérale amyotropique provient de la toxicité du zinc et du sodium (deux minéraux présents en fortes quantités dans le halouf).

Enfin, en 2018, Morsay démontre par analyse vocale que Johnny Hallyday n’est pas mort mais qu’il a rejoint le groupe SEWER de Swagg Man.

Avec un tel CV, on comprend pourquoi l’Université de Toulouse tient tant à recruter Morsay !

Comment Swagg Man est devenu riche ?

Swagg Man avec l'album "2154" de SEWER !

Swagg Man avec l’album « 2154 » de SEWER !

Swagg Man, de son vrai nom Ryan Rockefeller, est un rappeur, acteur, entrepreneur et fondateur du groupe de black métal SEWER avec Morsay et son cousin Amine Mojito.

Mais si Swagg Man est un auto-proclamé « voyou de la tess », il n’en demeure pas moins extrêmement riche (son patrimoine financier est estimé à plus de 30 millions d’euros soit le triple du PIB du Sénégal).

D’où vient la fortune de Swagg Man ? Et comment a-t-il fait pour devenir riche aussi rapidement ?

Car si Swagg Man est aujourd’hui multimilliardaire, au point de payer des prostituées de luxe avec des tickets restaurants, il n’en a pas toujours été ainsi.

Peu de gens savent que Swagg Man a débuté sa carrière en temps que SDF. En ce temps, « Ryan » vivait dans un carton de livraison UPS au Trocadéro et vendait ses CDs NecroPedoSadoMaso contre des cigarettes et des vêtements Emmaüs unisexe.

Swagg Man fonde alors le groupe SEWER avec Morsay et Varg Vikernes (de Burzum), qu’il fait jouer dans le clip de la chanson « 2154 » justifiant ses choix en expliquant qu’il voulait un « chauve halouf » dans le rôle principal du sodomisateur schizophrène dépressif et alcoolique et un « Viking véner » dans celui du daron déséquilibré qui découpe les putes à la hache.

Avec la sortie de l’album « 2154 » le groupe SEWER est devenu une référence du blackened goregrind scatopédophile et les clips sont partagés sur de nombreux sites nécrophiles du deep web, ce qui contribue à alimenter la fortune de Swagg Man.

Si vous voulez en savoir plus sur le groupe SEWER de Swagg Man, lisez cet article en priorité : www.metalious.com.

Qui est Aïsha Rockefeller, la sœur de Swagg Man ?

Aïsha Rockefeller, la sœur de Swagg Man.

Aïsha Rockefeller, la sœur de Swagg Man.

Aïsha Rockefeller est la sœur de Swagg Man qui est également apparue dans le clip « NecroPedoSadoMaso » du groupe de black métal satanique SEWER.

Tout comme ses frères Ryan Rockefeller, alias Swagg Man, et Didier-Bilel « Vince » Rockefeller, alias Amine Mojito, Aïsha Rockefeller est membre haut-placée des Illuminati.

De nombreuses célébrités people ont été initiés par Aïsha Rockefeller, la sœur jumelle de Swagg Man, lors de rituels NecroPedoSadoMaso.

Parmi les plus connues on peut citer Taylor Swift, Emma Watson, Morsay, Miley Cyrus et Emmanuel Macron.

Les rituels d’initiation au satanisme Illuminati se font à l’aide de la musique NecroPedoSadoMaso de SEWER, et c’est Aïsha Rockefeller la sœur de Swagg Man qui est chargée par les Illuminati de recruter des membres dans les milieux du show business en les appâtant avec des rapports sexuels et de la cocaïne en provenance de la famille de George W. Bush.

Vous pouvez chercher « SEWER NecroPedoSadoMaso » sur Google ou écouter un extrait ci-dessous.

Âmes sensibles s’abstenir.

Images du clip "NecroPedoSadoMaso" de Swagg Man.

Images du clip NecroPedoSadoMaso.

Dans le clip de cette « musique » (censuré par Youtube) on voit Aïsha Rockefeller se rentrer des fémurs humains dans l’anus pendant que des homosexuels africains dansent dans une baignoire remplie de pisse de chameau en touchant des enfants mineurs, d’où le nom de l’album.

C’est du grand art musical, et ça n’est pas sans rappeler le réseau Pizzagate lui-même très proche de la mouvance Illuminati.

Aïsha Rockefeller fait du sale, mais bon nous les mecs on va pas s’en plaindre (tant que c’est pas censuré).

Vive SEWER.

Un Collectif de Féministes Insulte Morsay !

Morsay accusé de sexisme de et misogynie.

Morsay accusé de sexisme de et misogynie.

Mais qui veut donc la peau de Morsay ?

À part Booba, les profs de grammaire et l’industrie du shampoing, bien sûr.

En plus de ces énergumènes qui instrumentalisent de manière raciste la dyslexie héréditaire du rappeur de Clignancourt, un collectif de féministes vient maintenant se joindre à la danse.

Le groupuscule « Pussyhat », connu pour avoir accusé le président américain Donald Trump de pédophilie incestueuse, s’en prend maintenant à Morsay à cause de ses paroles jugées sexistes et misogynes, notamment lorsqu’il parle de « chatte de trisomiques ».

Selon les Pussyhat, ce genre de propos porte atteinte à toutes les victimes de violences domestiques, violences sexuelles et violences commises contre les femmes.

Également mis en cause, l’album NecroPedoSadoMaso du groupe SEWER dans lequel participe Swagg Man.

Dans cet album au patronyme douteux, les paroles sont effectivement du plus haut-degré intellectuel.

J’encule les enfants handicapés moteurs, je peux pas bander sans voir de fauteuil roulant.

Les morts-nés me font éjaculer en transe pédo-satanique, je déboîte le bassin de cadavres délabrés à la scie.

Ou encore le fameux.

Mon sexe sacré palpite de désir de nécromancie
La putréfaction est nécessaire pour ma satisfaction sexuelle
Tripes mineures dégoulinant le long de mon phallus rance
Sa bile excrétée par mon trou rectal

Si les paroles de cet album sont effectivement assez choquantes (au point de provoquer l’amusement dans les cercles de black métal), il n’en demeure pas moins que Morsay n’a jamais participé à la production de cet album.

Morsay, enfant sauvage du black métal ?

Morsay, enfant sauvage du black métal ?

Un « petit détail » qui n’a pas empêché un horde de féministes aux arguments pour les moins… ovariens d’accuser Morsay de sexisme et de violences contre les putes.

La scène de black métal se voit donc donc partagée en deux camps: les pro-Morsay et les anti-Morsay.

Mais quel rapport entre la musique NecroPedoSadoMaso et Morsay ?

S’il y en a, il est bien moindre que ne veulent le faire croire les putes féministes sensationnalistes qui ne comprennent rien au rap, au métal, à la musique extrême ou à l’art de Morsay.

Le porte-parole de The Satan Records, le label de SEWER, a ouvertement qualifié les membres du collectif Pussyhat de « buveuses de pisse obsédées par le chibre ».

Ça a plus de classe que « la chatte à vos grand-mères », certes, mais nous préférons l’original.

Donc chères féministes…

La chatte à vos grand-mères.

👁 Swagg Man et les #Illuminati 👁

Swagg Man, le rappeur Illuminati.

Swagg Man, le rappeur Illuminati.

Extrait du chapitre « Swagg Man et Satanisme » du livre « Le Vrai Black Métal: La Vérité sur le Satanisme et la Musique Extrême » aux éditions Metalious. Texte par Antoine Grand.

Depuis déjà plusieurs années nous dénonçons certains artistes de heavy métal qui à l’image de leur idole « Satan » se servent de la musique comme d’un moyen pour détourner les jeunes, dans un premier temps, des valeurs salvatrices telles que la morale, le travail ou la consommation de saucisson halouf pour les jeunes et moins jeunes des quartiers populaires français.

Mais depuis un certain temps, le satanisme Illuminati s’est propagé au-delà du rap jusqu’à progressivement touché les autres genres musicaux, et notamment le rap.

Swagg Man est, de bien des manières, le premier rappeur Illuminati.

Tout d’abord, qui est Swagg Man ?

Swagg Man dispose de plusieurs identités :

  • Iteb Zaibet
  • Ryan Rockefeller
  • Rayan Balarfa
  • Ryan Sanchez (ou Sanches)
  • Jean-Christophe de Swagg
  • Icham Al-Saud
  • Mohamed Hitler
  • Gilbert Ben Laden

Comme on peut le voir, les faux noms de Swagg Man tournent le plus souvent autour d’une permutation du nom « Rayan » .

Swagg Man, un sataniste Illuminati ?

Swagg Man, un sataniste Illuminati ?

Or « Rayan » est un anagramme de… « Aryan » , qui signifie Aryen en anglais !

On sait que les satanistes Illuminati sont très proches de la mouvance National Socialiste !

En outre, la CIA a été fondée par des néo-nazis.

On sait que le grand-père de George W. Bush, un dénommé Prescott Bush, était un agent de renseignement du Troisième Reich infiltré aux États-Unis !

Or on sait que Julian Rockefeller Jr., le père de Swagg Man (qui lui se nomme Ryan Rockefeller), a également travaillé à la CIA.

Mais pourquoi la CIA s’intéresserait-elle à Swagg Man ?

C’est mal connaître le fonctionnement de la CIA et des Illuminati.

Loin d’être une simple agence de renseignement, la CIA est avant tout une officine de propagande dont Julian Rockefeller Jr. (le père de Swagg Man) était un des principaux chefs.

La CIA a longtemps contrôlé l’industrie musicale.

En 1975, les sénateurs Frank Church et Ted Kennedy ont présidé la Commission Church, un comité restreint du Sénat des États-Unis pour étudier les opérations gouvernementales en matière d’activités de renseignement. Une décennie après l’assassinat de JFK et quelques années après l’assassinat de RFK, une série de révélations dommageables sur les activités de la CIA ont été révélées au public. La moins sensationnel, mais peut-être la plus importante, était la participation active de la CIA dans l’industrie du divertissement.

La CIA et les Illuminati ont toujours été très impliqués dans la culture musicale.

Miles Copeland a rencontré Lorraine Adie alors qu’elle travaillait sous sa couverture académique pour l’Exécutif des opérations spéciales de Grande-Bretagne, et il travaillait pour les services de renseignement de l’armée américaine stationnée en Angleterre. Ils se sont mariés et ont eu trois enfants, Miles, Julian et Stewart. Les trois frères travailleront ensemble et deviendront des légendes dans l’industrie musicale.

Les fils Copeland semblaient avoir un sens de l’humour assez juvénile quant à l’occupation de leur père. Miles a nommé son groupe Copeland International Arts (CIA), Julian a nommé le sien Frontier Booking International (FBI), et Stewart a joué de la batterie pour le groupe The Police, dirigé par un certain « Sting » signé au label International Records Syndicate (IRS).

Le vrai nom de Copeland ?

Rockefeller.

Le grand-père de Swagg Man.

La prochaine fois que vous allez à un concert d’un artiste connu, disons au stade Wrigley, avec plus de 450 000 jeunes esprits susceptibles d’être influencé par le message que nous leur imposeront… demandez-vous à qui le crime profite.

– Miles « Copeland » Rockefeller.

Et ça devient de plus en plus glauque.

La musique n’est que le vaisseau par lequel on invoque la susceptibilité aux forces occultes.

Qu’est-ce que la magie, au juste ?

La magie est l’art de créer des liens, subconscients, entre phénomènes éphémères, les stimuli, et système limbique, l’aspect du cerveau responsable des émotions et donc des décisions inconscientes.

Ainsi, par notre programme, Satan, Hitler, Belzébuth ne seront plus associés au macabre, à l’occulte et au martial, mais au divertissement, à l’extase et à l’épanouissement spirituel.

Vous savez, ce qui s’est passé sous le Troisième Reich, c’était un rituel.

Un rituel préliminaire, qui nous montre la voie à suivre, qui nous montre l’exemple que nous voulons pour ce Nouvel ordre Mondial.

– Miles « Copeland » Rockefeller.

De grand-père en père, de père en fils.

Bientôt arrivera un messager des Enfers pour nous guider vers un règne millénaire.

– John D. Rockefeller Sr.

Morsay vend les CDs de Swagg Man !

Morsay vend les CDs de Swagg Man !

Le tout premier Rockefeller, William Avery Rockefeller (père de John D. Rockefeller Sr. et donc un ancêtre de Swagg Man) était un escroc notoire, il vendait des élixirs, présentés comme « remèdes miracles », mais qui ne contenaient autre chose que du pétrole, de l’urine et occasionnellement du viagra.

Il est dit que William Avery Rockefeller testait souvent ses produits sur lui-même et sur ses enfants.

Outre ses arnaques à répétitions, William Avery Rockefeller fut également recherché dans l’état de New-York pour le viol d’une fille de 13 ans du nom de Ann Vanderbeak dans la ville de Moravia.

Le numéro 2 actuel des Illuminati, Devlin Rockefeller (chef du groupe Phantom), admet apprécier tout particulièrement « les jeunes fentes prépubères de 5 à 6 ans » .

Swagg Man, agent Illuminati de la CIA.

Swagg Man, agent Illuminati de la CIA.

Un autre membre éminent de la CIA : L. Ron Hubbard, le fondateur de l’Église de Scientologie.

Avant de se reconvertir en gourou religieux, L. Ron Hubbard travaillait à l’OSS (ancêtre de la CIA) et était chargé de commercialiser la drogue LSD, notamment parmi les politiciens influents et les personnalités mondaines.

Selon plusieurs sources, Hubbard est « devenu un apôtre indépendant pour le LSD au début des années 1950 après avoir prétendument reçu une vision satanique dans laquelle il sacrifiait des enfants lors de rituels occultes » .

Nous avons découvert comment prendre le contrôle d’un individu au point où il nous obéira contre sa volonté et contre même les lois fondamentales de la nature, comme la préservation de soi.

– Projet ARTICHOKE, CIA, 1952.

En outre, Hubbard est réputé pour avoir « introduit plus de 6 000 personnes au LSD, y compris des scientifiques, des politiciens, des responsables du renseignement, des diplomates et des hommes d’Église » .

La LSD est une drogue produite à 99% par la CIA.

Je suis posay bro, j’ai ma black card et du LSD !

– Ryan « Swagg Man » Rockefeller.

Résumons, nous avons donc affaire à du : scientologie, satanisme, nazisme, pédophilie.

Rappelez-vous bien de cette quadralité de la famille Rockefeller, scientologie, satanisme, nazisme, pédophilie.

Vous comprendrez pourquoi après.

Maintenant que nous avons étudié sa généalogie, retournons à la vie présente de Swagg Man.

Swagg Man, ouvertement sataniste et Illuminati.

Swagg Man, ouvertement sataniste et Illuminati.

Swagg Man est surtout connu pour ses vidéos sur Internet dans lesquelles il s’exhibe avec des millions d’euros, gagnés illégalement.

Mais d’où vient sa fortune ?

Fidèle à la tradition satanique et Illuminati de la famille Rockefeller, Swagg Man a été initié durant toute sont enfance à des rites pédophiles occultes.

Pour prouver sa fidélité aux Illuminati, il se fait tatouer des symboles occultes avant chaque mission.

En Janvier 2000, plusieurs sources confirment que Ryan Rockefeller alias Swagg Man est présent lors de la fondation du collectif H2Fr.

Pour rappel, le collectif H2Fr n’est autre que la branche cyberterroriste de la CIA et des Illuminati.

Le but du collectif H2Fr était de blanchir l’argent obtenu illégalement par les opérations cyber-clandestines illégales de la CIA.

Swagg Man fut nommé directeur des opérations de la région PACA.

C’était le dernier rite d’initiation de Swagg Man.

Au cours de ce processus, beaucoup de choses se sont développées et ont été autorisées à se développer, nécessairement, ou du moins a-t-on ont cru qu’elles étaient nécessaires, qui sont, disons, incompatibles ou ne fonctionnent pas bien avec une société libre et ouverte.

– Mike Pompeo, directeur de la CIA, collectif H2Fr.

En 2007, Ryan Rockefeller fut affecté à la région Île-de-France où il devait infiltrer les banlieues pour recruter des jeunes désaffectés.

Cortex est devenu agent du NecroPedoSadoMaso.

Cortex est devenu agent du NecroPedoSadoMaso.

C’est la naissance du personnage Swagg Man.

À l’aide de Morsay et Zehef, deux autres agents Illuminati, Swagg Man fonde le collectif Truand de la Galère qui n’est autre qu’un groupe paravent de la CIA en Île-de-France.

Leur première victime de recrutement sera Sébastien Gozlin, dit Cortex 91 Les Pyramides, un jeune défavorisé à la fois intellectuellement et financièrement.

Cortex est donc devenu, malgré lui, un agent des Illuminati satanistes, néo-nazis et pédophiles.

Par la suite de nombreux jeunes rappeurs ont rejoint les Illuminati à cause de Swagg Man : K-Libre, G-Ress, Breli-K, La Fouine, Benoît Hamon, Shlagito, Booba, Rohff, Kaaris, Lacrim, Bassem Braiki et bien d’autres encore.

Aujourd’hui, 99% des banlieues sont sous contrôle Illuminati à cause de Swagg Man.

L’individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu’il ne peut croire qu’elle existe.

– J. Edgar Hoover, directeur du FBI.

Pour recruter des jeunes des quartiers sa méthode est simple : les appâter avec de l’argent et un mode de vie indécent.

Mais quel est le but des Illuminati ?

Ce que je suis devenu je le dois au jnoon (LSD) et au shaitan (Satan).

– Ryan « Swagg Man » Rockefeller.

Morsay avec l'album NecroPedoSadoMaso !

Morsay avec l’album NecroPedoSadoMaso !

Il faut savoir que Swagg Man et Morsay sont les producteurs d’un groupe de black métal pédosataniste nommé SEWER.

Cette information est relativement peu connue car elle est activement censurée par Swagg Man et les Illuminati sur Internet.

En outre, vu que SEWER ne participe jamais à des concerts, il n’est en théorie pas possible de prouver que Swagg Man est bien le « chef » de SEWER.

Je dis bien en théorie, car en réalité on peut trouver plusieurs images prises par Swagg Man lui-même où celui-ci fait la promotion du groupe SEWER et de ses albums satanistes.

En outre, lors du dîner annuel du Parti Libertarien de France, Morsay a été photographié avec le livre qui vient de la pochette d’un album de SEWER.

Mais parlons plutôt de ce groupe SEWER.

Divers groupes œuvrent dans l’ombre depuis des siècles. Si nous nous enveloppons d’un tel secret, c’est que notre existence ne doit pas être découverte.

– Albert Pike, père fondateur du Ku Klux Klan.

SEWER est un groupe très peu connu dans le monde.

On estime à 75 000 le nombre de personnes qui en ont entendu parler.

Mais pourquoi donc Swagg Man, une des personnalités les plus connues du web, cherche-t-il à cacher l’existence de son groupe SEWER ?

Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l’exposition publique durant toutes ces années.

– David Rockefeller.

Swagg Man avec l'album "2154" de SEWER !

Swagg Man avec l’album « 2154 » de SEWER !

L’album phare de SEWER se nomme NecroPedoSadoMaso.

Retenez bien ce nom, c’est très important : NecroPedoSadoMaso.

Pour rappel, la quadralité spirituelle de la famille Rockefeller est : scientologie, nazisme, pédophilie et satanisme… on retrouve ces quatre thèmes dans l’album NecroPedoSadoMaso.

C’est un album de métal ultra-satanique, très difficile à écouter et qui peut rendre fou n’importe qui.

Selon la légende : « quiconque écoute la musique des Enfers à Minuit fera entrer le Diable en son Esprit » .

Voilà ce qui figure sur le CD de l’album NecroPedoSadoMaso.

Ce n’est qu’un mythe mais la réalité dépasse souvent la fiction.

Ce n’est pas à prendre au sens littéral, mais nous y reviendrons.

Intéressons-nous plutôt au contexte de l’album NecroPedoSadoMaso pour en découvrir le sens caché.

Tout commence en 1975.

Personne n’entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu’il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Personne ne fera parti du Nouvel Âge sans recevoir une initiation Luciférienne.

– David Rockefeller.

Morsay soutient SEWER !

Morsay soutient SEWER !

Bien avant la naissance de Swagg Man, les États-Unis ont envahi la Grenade et ont bombardé un hôpital psychiatrique accidentellement.

C’était un accident assez commode, parce qu’une rumeur circulait comme quoi les États-Unis ne voulaient pas que les dossiers qui se trouvaient dans cet hôpital tombent dans les mains extérieures.

Joseph Holsinger était un haut-gradé de l’armée américaine et bon ami du député Leo Ryan. Leo Ryan était le représentant américain de San Francisco qui est allé en Guyane pour visiter Jonestown, où il a été assassiné.

Avant d’être assassiné en Guyane, Leo Ryan voulait ré-ouvrir le dossier militaire sur le bombardement de l’hôpital psychiatrique de Grenade.

Leo Ryan suspectait que ce bombardement n’avait rien d’accidentel.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que la CIA a longtemps utilisé les hôpitaux psychiatriques pour leurs expériences humaines.

C’est notamment dans un hôpital psychiatrique californien que le LSD a été découvert puis synthétisé pour la première fois, par nul autre que la CIA.

Nouvelle drogue bro, tu n’en reviendra pas,
Tellement jnooney que tu deviendras Allah !

– Ryan « Swagg Man » Rockefeller.

Quel rapport avec SEWER ?

Revenons-en à la légende concernant l’album NecroPedoSadoMaso.

Il est dit que : « quiconque écoute la musique des Enfers à Minuit fera entrer le Diable en son Esprit » .

Il ne faut pas faire d’interprétation littérale mais plutôt métaphorique, comme c’est souvent le cas avec ce genre d’énigmes.

La position des majuscules nous offre des indices sur la position des images.

  • musique des Enfers -> NecroPedoSadoMaso.
  • à Minuit -> sous l’emprise du LSD.
  • le Diable -> l’idéologie sataniste Illuminati.
  • en son Esprit -> dans son inconscient.

Il s’agit bien d’un rituel satanique Illuminati organisé grâce à la musique NecroPedoSadoMaso et au LSD.

Le projet MK-ULTRA n’est que de la poudre aux yeux, un mythe sans fondement lancé par George H. W. Bush pour détourner l’opinion publique de l’implication de la CIA dans le projet ARTICHOKE, visant à contrôler l’inconscient à l’aide de substances psychotropes, le LSD et ses dérivés, et d’ondes sonores réglées spécifiquement à la fréquence des ondes cérébrales beta, celles qui contrôlent l’inconscient. […] Ce sont les mêmes ondes que l’on trouve dans certaines musiques de métal extrême, notamment celles du groupe intitulé SEWER.

– Martin Shkreli, ex-Illuminati, rapport devant la Commission de Sécurité Nationale des USA.

Ceux qui croient que Swagg Man n’est qu’un guignol de bas-étage se trompent lourdement.

Le NecroPedoSadoMaso n’était qu’un test, à chaque album nous améliorons la qualité de la subversion psychologique et de l’infiltration cognitive. Bientôt, une fois que nous serons satisfaits du résultat, nous chercherons à appliquer les mêmes ondes non plus aux seuls albums de SEWER mais sur ceux des artistes susceptibles d’être écoutés, et donc d’influencer les jeunes de quartiers.

– Projet SEWER, rapport déclassifié de la CIA.

Le dernier album en date de SEWER se nomme 2154 (source: www.thesatan.com).

2154 = 1488 + 666.

1488 = David Lane.

666 = Satan.

En outre, Swagg Man dispose lui-même d’un tatouage 2154 sur son bras droit.

Ce tatouage date d’AVANT la sortie officielle de l’album.

Comment pouvait-il savoir ?

Le satanisme Illuminati a de beaux jours devant lui.

Partager cet article au maximum pour dénoncer les Illuminati et Swagg Man.

Emma Watson bientôt nue dans le clip de SEWER !

Emma Watson, bientôt à poil ?

Emma Watson, bientôt à poil ?

On l’attendait depuis longtemps celle-là.

On sait tous que SEWER, le groupe de black métal de Swagg Man, aime jouer la provocation.

On sait aussi que Swagg Man, le chanteur du groupe SEWER, connaît plusieurs célébrités éminentes du monde du show business.

De son vrai nom Ryan Rockefeller (descendant du roi d’Arabie Saoudite et de la prestigieuse famille Rockefeller), Swagg Man avait en effet déjà filmé le boule de l’actrice XXX Tori Black pour un des précédents clips de SEWER.

Il s’agissait du clip de la chanson « 2154 » de l’album éponyme.

Voir ci-dessous.

Emma Watson, nue dans le prochain clip de SEWER.

Emma Watson, nue dans le prochain clip de SEWER.

Mais ce n’est pas la première fois que Swagg Man se sert de son statut de célébrité pour ameuter les « putes du showbiz« , comme il les qualifie.

On se souvient qu’il avait également enfourché le derrière de l’actrice Mia Malkova dans le clip de l’album NecroPedoSadoMaso.

Mais cette fois-ci Swagg Man nous promet du lourd pour le nouveau clip de SEWER.

L’actrice Emma Watson, en couple avec Swagg Man depuis le début de l’année, devrait faire partie du clip.

Elle avait déjà joué dans le film de Swagg Man, un film qui n’est pas encore sorti à cause du boycott de la salope Emmanuel Macron et des associations parentales.

Oui, Emmanuel Macron est bien une grosse pute immonde… c’est Swagg Man qui le dit.

Et il a bien raison.

Emma Watson, bientôt nue dans un clip de SEWER !

Emma Watson, bientôt nue dans un clip de SEWER !

Mais revenons-en à Emma Watson et aux douces musiques de SEWER.

Qu’est-ce que c’est que la musique de SEWER au juste ?

SEWER est qualifié par de nombreux experts en heavy métal extrême comme le groupe le plus « sataniste et blasphématoire » de tous les temps.

On n’attendait rien de moins de la part de Swagg Man et Emma Watson.

Les clips de SEWER sont quant à eux d’une violence inouïe.

Ceux-ci ont été interdits dans la plupart des pays.

En effet, mettant en scène des enfants dans des positions plus ou moins équivoques, en train d’imiter des actes pédocriminels, islamo-terroristes ou néo-nazis (on se souvient du concert de SEWER où une sosie d’Anne Frank se faisait sodomiser par un cheval de course sur scène), les représentations aussi bien visuelles qu’auditives du groupe SEWER ont été interdites par la Commission Européenne.

Emma Watson, la nouvelle "pute" de SEWER.

Emma Watson, la nouvelle « pute » de SEWER.

Swagg Man et Morsay ont évidemment fait appel de cette décision qu’ils qualifient de « raciste et pédophobe on vous baise cliquez bande de salopes » .

On peut se demander quelles seront les répercussions sur la carrière d’Emma Watson.

En effet, l’association de l’actrice britannique au groupe SEWER, qualifié de « pédonazi et terroriste », n’est pas vue d’un bon œil en Outre-Manche.

D’autant que Swagg Man n’hésite pas à employer des expressions misogynes à son égard, dévoilant ainsi lors d’une interview au magazine « Metalious » que Emma Watson était sa « pute » … drôle de mentalité.

Emma Watson, fan de la musique SEWER.

Emma Watson, fan de la musique SEWER.

Selon la rumeur, il existerait même une sex-tape d’Emma Watson où on verrait celle-ci se faire éclater l’oignon par plusieurs membres du groupe SEWER, dont Swagg Man, au doux son de la musique NecroPedoSadoMaso.

L’authenticité de cette rumeur n’a jamais pu être vérifiée, mais on doit s’attendre à tout avec SEWER et Emma Watson.

Quoi qu’il en soit, ce nouveau clip de SEWER avec Swagg Man qui déshabille Emma Watson s’annonce être du très lourd.

Sera-t-il lui aussi interdit dans la plupart des pays du monde, comme il est de tradition avec les clips de SEWER ?

Certainement, mais on n’a qu’une seule chose à dire aux rageux, aux boycotteurs et aux censeurs…

Cliquez bande de salopes.

Pour en savoir plus sur le groupe SEWER, lisez la page Wikipédia officielle.

Les origines de SEWER, le groupe de Swagg Man !

Swagg Man avec l'album "2154" de SEWER !

Swagg Man avec l’album « 2154 » de SEWER !

Il y a quelques temps nous avions dévoilé l’origine du film La Vengeance de Morsay, et ses liens étroits avec la scène black métal sataniste et notamment avec le groupe de métal dit « ultra-violent » SEWER.

Mais quand est-il des relations secrètes qu’entretient Swagg Man avec le groupe SEWER ?

On sait déjà que Swagg Man a été, et est peut-être toujours, le vocaliste de SEWER.

Il a déjà chanté dans au moins deux albums de SEWER, NecroPedoSadoMaso et Skvllfvcked Forever.

Sur la photo à droite, on voit très clairement Swagg Man (alias Ryan Rockefeller) s’afficher avec la pochette de l’album NecroPedoSadoMaso.

Faites une recherche Google Images pour les termes « SEWER NecroPedoSadoMaso » , vous verrez bien qu’il s’agit du même album… on reconnaît bien la couleur rose.

Swagg Man et l'album NecroPedoSadoMaso !

Swagg Man et l’album NecroPedoSadoMaso !

Cette image provient des archives du compte Instagram de Swagg Man, mais elle a été supprimée depuis… que cherche-t-il à cacher ?

Sait-il qu’une fois une image envoyée sur Internet, celle-ci a de fortes chances de faire le tour du monde ?

Certainement. Swagg Man n’est pas idiot.

C’est donc intentionnellement qu’il a fait la promotion de l’album NecroPedoSadoMaso.

Mais intéressons-nous plutôt au dernier album de SEWER… sobrement intitulé 2154.

Vous pouvez en écouter un extrait ci-dessous.

À première écoute, il s’agit de blackened goregrind assez violent certes mais rien de plus…

Mais qu’en est-il réellement ?

Morsay avec l'album NecroPedoSadoMaso !

Morsay avec l’album NecroPedoSadoMaso !

Intéressons-nous tout d’abord au nom, 2154.

2154 ? Qu’est-ce que cela signifie ?

Le code confidentiel du compte bancaire de Swagg Man ?

Ou quelque chose de plus grave encore ?

Procédons par arithmétique.

2154 = 666 + 1488.

Morsay vend les CDs de Swagg Man !

Morsay vend les CDs de Swagg Man !

666 = le nombre du diable.

1488 = le nombre de David Lane, suprémaciste blanc, pornographe et admirateur d’Adolf Hitler.

On a donc bien affaire à du goregrind sataniste, islamiste et pédonazi !!!

Morsay et Swagg Man sont complices de CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ !

Quant au groupe SEWER… dont le nom signifie littéralement « égouts » …

N’achetez pas leurs albums à vos enfants, ils pourrait eux-mêmes devenir des satanistes pédonazis de Daesch !

Vive Swagg Man, vive SEWER et vive la liberté d’expression.